Numero

Les dessins de Louise Bourgeois prennent vie avec la galerie Hauser & Wirth

Numéro art

Si les portes de ses huit espaces répartis dans le monde entier sont actuellement fermées, la galerie suisse Hauser & Wirth a inauguré le 25 mars dernier sa toute première expositon entièrement digitale, consacrée aux dessins de l'artiste française Louise Bourgeois. Une initiative qui s'inscrit dans un programme digital inédit de la galerie, auquel s'ajoutent des live avec des artistes sur Intagram ou encore du contenu vidéo et éditorial exclusif.

En 1945, alors que la France sort tout juste de la Seconde Guerre Mondiale, Louise Bourgeois présente dans une galerie new-yorkaise sa toute première exposition personnelle. Lors de cet événement, l’artiste française dévoile douze peintures qui esquissent déjà les sujets qui l’obséderont par la suite : la figure humaine, particulièrement féminine, mise en relation avec des objets du quotidien et les espaces intérieurs. Suite à cela, la plasticienne dessinera ses toutes premières “femmes-maisons” en 1947, période à laquelle elle entamera la pratique de la sculpture en bois. 

 

C’est sur les nombreux dessins de Louise Bourgeois produits tout au long de sa vie que la galerie Hauser & Wirth a choisi de se concentrer, en présentant depuis le 25 mars des œuvres réalisées à cette date clé, 1947, et s'étendent jusqu'à 2007. Une vaste période qui permet de découvrir l’éventail ses techniques, de ses premiers dessins à l’encre et au crayon jusqu’à ses plus récents réalisés à la gouache sur papier, en passant par son utilisation récurrente de l’aquarelle. À travers ses sujets tantôt abstraits – spirales et autres formes courbes hachurées  –, tantôt figuratifs – visage, ciseaux ou encore papillon –, la sélection exposée par la galerie suisse revisite l’œuvre de l’une des plus grandes artistes de son époque.

1/14

Louise Bourgeois, “Untitled” (1997). Watercolor, ink and charcoal on paper 45.1 x 30.5 cm / 17 3/4 x 12 in Photo: Christopher Burke

Louise Bourgeois, “Spit or Star” (1986). Watercolor and pencil on paper  60.3 x 48.3 cm / 23 3/4 x 19 in Photo: Christopher Burke

Cependant, une question essentielle se pose aujoud'hui : comment profiter de cette exposition à l’heure où l’écrasante majorité des galerie, musées et lieux d’exposition ouverts au public ont désormais porte close? Hauser & Wirth a la solution, proposant avec Louise Bourgeois sa toute première exposition entièrement digitale. Sur son site, on peut désormais visualiser individuellement, de près et en détails chacun de ses quatorze dessins, tous accompagnés d’une citation de l’artiste. Par ailleurs, une courte vidéo où se fait entendre la voix de Louise Bourgeois vient compléter l’exposition.
 

Mais Hauser & Wirth ne s’arrête pas là. Afin de proposer en continu du contenu virtuel à son public, la méga-galerie – qui possède aujourd’hui huit antennes, de Los Angeles à Hong Kong en passant par New York et Gstaad – organise des rendez-vous avec plusieurs de ses artistes en direct sur Instagram. Ainsi, le Britannique Martin Creed réalisait le 21 mars dernier une performance musicale en live devant les utilisateurs intéressés de la plateforme. Suivront des vidéos interactives au cours desquels d’autres artistes, tels que George Condo ou Phyllida Barlow, présenteront leur atelier ou lieu de résidence et pourront répondre aux questions des participants. En outre, la galerie Hauser & Wirth rend accessible gratuitement tous les numéros de sa revue trimestrielle Ursula Magazine et propose des textes, poèmes et essais en exclusivité dans sa rubrique Stories.  

 

 

Découvrez tout le contenu du programme Dispatches sur le site de la galerie Hauser & Wirth.

Louise Bourgeois - Drawings (1947 – 2007)

Lire aussi

loading loading