“Le rôle d’un artiste, c’est de refléter son époque”, soutenait Nina Simone, figure artistique de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis. Plusieurs décennies plus tard, c’est bien ce qu’entend faire Jorja Smith avec son nouveau titre, By Any Means. Dans un morceau intimiste, aux influence blues et soul – dont l’introduction rappelle les “working songs” des esclaves dans les champs de coton –, la jeune britannique chante la condition du peuple noir et s’adresse directement aux victimes de violences policières : “Je suis fière des choses que nous avons accomplies, côtes à côtes lors de la révolution, je ne me tairai pas et défendrai les choses que j’aime, car nous savons qu’ils ne se soucient pas de nous.” Inspiré de son vécu en tant que femme noire, ce morceau retrace les épreuves qu’elle a pu affronter par le passé et fait retentir un message d’espoir : “Je vois ton visage, la lumière dans tes yeux. Je peux sentir le changement, la chaleur du feu. Par tous les moyens, je me battrai pour toi.”

 

“Ce projet a émané de ma présence sur les manifestations Black Lives Matter, raconte l’artiste dans un communiqué de presse. En quittant ces rassemblements, je me demandais ce que je pouvais faire de plus pour aider la cause. Black Lives Matter n’est pas seulement un post sur les réseaux sociaux, c’est une réalité.” Jorja Smith, dès le début de sa carrière en 2016, avait abordé le sujet des violences policières avec son premier single intitulé Blue Lights.Ces jeunes garçons, noirs, ne devraient pas culpabiliser et avoir peur de la police s’ils n’ont rien fait de mal, confiait à l'époque la jeune femme durant la promotion de son de son premier single. Mais ils ont peur, car la police leur court toujours après.” By Any Means est le premier extrait du projet Reprise de Roc Nation, le label fondé en 2008 par Jay-Z. Cet album sera rythmé par les interventions de plusieurs musiciens unissant leur voix pour dénoncer les injustices sociales. Une partie des profits sera notamment reversée à des associations venant en aide aux personnes victimes de violences policières et violations des droits.