Pour son grand retour, Sébastien Tellier flotte au creux d’une céréale, sur une mer de lait. Dans un clip tout en gants Mapa et coups d’aspirateur, le musicien français se faufile au milieu de babioles, salle de bain et tables de petit déjeuner, réduit à l’échelle d’une souris clandestine. Le titre A ballet reste fidèle à l’univers halluciné et répétitif de l’artiste, qui, une fois de plus, affiche son auto-dérision narquoise dans des mouvements de danse excentriques, la tête dans la farine ou allongé dans un tapis de petites culottes en mousseline. 

 

Empty face, seek for the grace” exhale la voix vocodée de Sébastien Tellier au-dessus de notes de synthé lancinantes. Si le titre ne surprendra pas les familiers de l’artiste, il n’en est pas moins jubilatoire tant il évoque une sorte de transe ébahie, engourdie par sa fascination pour la vie d'intérieur. Le morceau fonctionne comme le relent d’une vague sans fin, ramassée au départ dans un rythme rapide, puis s’étirant avec force réverbérations et ondes chaloupées pour enfin revenir à sa forme initiale. Un saxophone aérien qui s’ajoute aux cris de mouettes lointaines et le tour est joué : le quotidien d’un ménage rangé est élevé au rang de fantasme céleste où repassage et cuisine flirtent avec un idéal d’amours domestiques.

 

Au programme du Festival international de films sur la musique qui se tiendra du 12 au 16 février prochain à Paris, l’auteur de La RitournelleL’amour et la Violence et Pépito Bleu revient progressivement sur le devant de la scène, avec un nouvel album qui sortira le 24 avril prochain.

 

 

Domesticated de Sébastien Tellier, sortie le 24 avril 2020.