Advertising
Advertising
06 Mai

Madonna sous l'objectif des plus grands photographes

 

Steven Klein, Herb Ritts, Jean-Baptiste Mondino ou encore Mert & Marcus… au fil de ses bientôt quarante années de carrière, Madonna a su s’entourer des plus grands créateurs d’image. À travers leurs séances photos pour des magazines, les visuels de ses albums et de ses singles ou encore les clips de ses chansons, ceux-ci ont tous contribué à façonner l'incomparable pouvoir de réinvention de celle que l’on a surnommée “la reine de la pop”. Tour d’horizons des dix plus fidèles et célèbres collaborateurs de la chanteuse américaine, de 1983 à 2019.

Par Matthieu Jacquet

2. Bruce Weber

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

“That Fabulous Couple: Madonna and the Camera” par Bruce Weber pour LIFE magazine, 1er décembre 1986.

 

Connu pour ses portraits en noir et blanc, Bruce Weber a lui aussi beaucoup photographié Madonna durant les années 80 et particulièrement lors de sa période True Blue. En 1986, il immortalise les coulisses de sa vie d’étoile montante de la pop, depuis l’intimité de sa loge jusqu’à ses dîners avec ses frères et sœurs. 

3. Steven Meisel

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Premier shooting par Steven Meisel, 1983.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Steven Meisel, 1991.

 

Steven Meisel est également un collaborateur de longue date de la chanteuse américaine. Suite à leur rencontre en 1983, le New-Yorkais la photographie à de nombreuses reprises et réalise la pochette d’un bon nombre de ses disques : outre celle de son deuxième album Like a Virgin (1984), il est à l’origine des visuels de ses singles Bad Girl ou encore Fever. Mais surtout, Steven Meisel contribue au projet le plus controversé de Madonna à ce jour : son livre de photographies Sex, sorti en 1992, où la pop star se met en scène dans de nombreuses situations érotiques voire pornographiques.

4. Bettina Rheims

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Bettina Rheims pour Details magazine, 1994.

 

C’est au début des années 90, avec sa série Chambre Close, que la photographe française Bettina Rheims commence à asseoir sa notoriété. Photographiées dans l’intimité d’une chambre à coucher habillée par des murs capitonnés, couvre-lit en quilting et papier-peint fleuris, ses portraits souvent érotiques mettent la sensualité féminine à l’honneur. Pas étonnant que Madonna ait pris part à l’une de ses mises en scène en 1994, alors que sortait à peine son sixième album baptisé justement “Bedtime Stories”.

5. Wayne Maser

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Wayne Maser pour Empire magazine, 1992.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Madonna, Deeper and Deeeper par Wayne Maser, 1992.

 

À l’image sulfureuse et délibérément provocatrice de Madonna au début des années 90, le photographe américain Wayne Maser a définitivement apporté sa pierre à l’édifice. En 1992, il immortalise la chanteuse nue pour la couverture d’un numéro du magazine Empire dédié au sexe dans le cinéma. Celle-ci passera à nouveau dans son objectif la même année pour la couverture de son single Deeper and Deeper, vêtue d’un costume trois pièces masculin et un cigare à la bouche façon Marlène Dietrich.

6. Paolo Roversi

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Paolo Roversi, 1994.

 

L’esthétique onirique presque mystique de l’Italien Paolo Roversi n’aurait su mieux convenir à Madonna qu’en 1994. Cette année-là, le photographe tire d’elle une série de portraits où la chanteuse diaphane semble se fondre, presque fantomatique, dans un décor duveteux. Une atmosphère éthérée qui n’est pas sans rappeler celle de son clip Bedtime Story, sorti la même année que son sixième album dont l’un des clichés de Paolo Roversi devait initialement être la couverture.

7. Jean-Baptiste Mondino

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

Madonna, Music par Jean-Baptiste Mondino, 2000.

 

On ne présente plus le photographe et réalisateur français Jean-Baptise Mondino. Sa collaboration avec Madonna débute dès 1986 lorsqu’il réalise le clip désormais culte de son tube Open Your Heart, puis se poursuivra avec ses vidéos sulfureuses pour Justify My Love et Human Nature. En 2000, la reine de la pop l’invite à la photographier vêtue d’un chapeau de cow-boy pour la couverture de son album Music. Il sera d’ailleurs également à l’origine du clip du titre Don’t Tell Me, ainsi que celui de Hollywood quelques années plus tard.

8. Craig McDean

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna Universe (@madonnauniverse) le

“American Life” par Craig McDean pour Q Magazine, avril 2003.

 

Grand photographe de mode, le Britannique Craig McDean sera l’un des seuls à capturer Madonna dans sa période American Life. Les cheveux bruns, vêtue d’un béret, de vestes et pantalons kaki et en treillis, la chanteuse s’y montre plus vindicative que jamais et fait volontiers référence au Che Guevara. Le shooting est publié dans le magazine anglais Q Magazine en 2003.

9. Mert & Marcus

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

“MDNA” par Mert Alas & Marcus Piggott, 2012.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@themadonnacollection) le

“Rebel Heart” par Mert Alas, 2015.

 

Glamour et ténébreuses, les photographies du duo Mert & Marcus, formé par Mert Alas et Marcus Piggott, font mouche dans le monde de la mode depuis les années 90. En 2012, Madonna fait appel aux deux photographes pour l’identité visuelle de son album MDNA. En noir et blanc ou en couleurs, la chanteuse y apparaît plus sensuelle que jamais. Quelques années plus tard, elle retrouve Mert Alas, seul cette fois-ci, pour réaliser le livret et la couverture de son avant-dernier opus Rebel Heart.

10. Steven Klein

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Nayla Al Naimi (@nayla_alnaimi) le

Madonna, The Beast Within par Steven Klein, 2002.

 

Si Madonna a travaillé avec de nombreux photographes, rares sont ceux avec lesquels elle a bâti une collaboration créative aussi prolifique que Steven Klein. Dès le début des années 2000, elle se prête avec lui à de nombreuses séances photo pour le magazine W qui feront l’objet d’une exposition en 2003. On y découvre également sept vidéos filmées par l’Américain, reprises par Madonna lors de l’une de ses tournées. En 2005, Steven Klein sera invité à réaliser l’ensemble des photographies et vidéos de son opus Confessions on a Dancefloor et de la tournée qui suivra, puis, quatorze années plus tard, les visuels de son tout dernier album Madame X sorti l’an passé.

 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par George Stamenov (@jstamenov) le

Madonna, Confessions Tour par Steven Klein, 2005.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Her Majesty MDNA (@madonnagram) le

Madonna, Confessions on a Dancefloor par Steven Klein, 2005.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Madonna (@mdnanordic) le

Madame X par Steven Klein, 2019.

Advertising

NuméroNews