266

À l'occasion de l'exposition "Warhol Unlimited", Numéro a retrouvé l'héritier d'Andy Warhol

 

"Warhol Unlimited" dévoile la série Shadows, œuvre troublante et emblématique de l'artiste, au musée d'Art moderne de Paris. À cette occasion, Numéro revient sur son interview avec Donald Warhola, vice-président de la fondation Andy Warhol.

266

Pourriez-vous décrire votre profession en deux phrases ?

Je suis “historien” de la famille Warhol. En tant que neveu d’Andy Warhol, je travaille au musée Andy Warhol : je fais des visites guidées et des conférences dans des galeries, et je travaille sur différents projets autour de l’histoire de la famille et de l’enfance de mon oncle.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à cette activité et depuis combien de temps la pratiquez-vous ?

En 2011, la Fondation Andy Warhol m’a offert la chance de ma vie : promouvoir l’héritage de mon oncle dans le plus formidable musée du monde, le musée Andy Warhol !

 

Est-ce une œuvre, un artiste, un individu ou un autre facteur qui est à l’origine de votre désir de travailler dans le monde de l’art ?

Pendant toute ma vie, j’ai appris à connaître mon oncle sur le plan personnel. Je l’ai toujours admiré en tant qu’individu, pour sa gentillesse, son humilité et son amour des autres et de la vie. Après sa mort, j’ai mieux compris son impact sur le monde de l’art et son génial sens des affaires. J’ai été également inspiré et impressionné par l’ampleur et la pertinence de son œuvre. Donc, quand on m’a donné l’opportunité de jouer un rôle actif dans la promotion de ses œuvres et de son héritage, j’ai considéré que c’était un honneur de suivre cette voie.

 

Sur quoi travaillez-vous actuellement ? Et quel est votre projet le plus fou ou le plus ambitieux ?

Actuellement, je travaille avec les départements des archives et de l’éducation au musée Andy Warhol. Avec le département des archives, j’essaye de développer une histoire plus complète de la famille, sur Andy et ses parents, aussi bien en Slovaquie qu’aux États-Unis. Avec le département de l’éducation, je fais des visites guidées et des conférences, et j’anime des ateliers avec des groupes scolaires et des enfants en difficulté d’apprentissage. Je ne me suis pas encore lancé dans un projet fou, mais je suis prêt à le faire lorsque l’occasion se présentera.

 

À quoi ressemble l’une de vos journées de travail ?

Il n’y a pas de journée type. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

 

Décrivez en un mot l’état actuel du monde de l’art.

Do it yourself!

 

Comment décririez-vous la relation que vous aviez avec Andy Warhol ? Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans les moments passés avec lui ?

Durant mon enfance et mon adolescence, je rendais visite à mon oncle à New York plusieurs fois par an avec ma famille. Quand j’ai terminé mes études à l’université de Pittsburgh en 1986, je me suis installé à New York et j’ai travaillé pour mon oncle. J’ai donc appris à bien le connaître, et je me sentais très à l’aise avec lui. J’ai toujours senti qu’il s’intéressait sincèrement à ce qui se passait dans ma vie. Je crois qu’il aimait beaucoup son rôle d’oncle. Comme je l’ai dit, il a vraiment été un modèle très positif pour moi, et par bien des façons. J’ai beaucoup de souvenirs formidables. Ce dont je me souviens le mieux, c’est sans doute son grand sens de l’humour et son amour de la famille.

 

 

 

Exposition "Warhol Unlimited", du 2 octobre 2015 au 7 février 2016 au musée d'Art moderne de la Ville de Paris, 11 avenue du Président Wilson, 75116 Paris, http://www.mam.paris.fr/.

Donald Warhola devant la tombe d'Andy Warhol. Photo Jonathan De Villiers.

À quoi ressemblent les céramiques excentriques de Kristin McKirdy ?
855

À quoi ressemblent les céramiques excentriques de Kristin McKirdy ?

Design Récompensée en 2009 par le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main de la Fondation Bettencourt Schueller, Kristin McKirdy, figure majeure de la céramique contemporaine, installe ses sculptures à la galerie Jousse Entreprise – Mobilier d’architecte. Récompensée en 2009 par le prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main de la Fondation Bettencourt Schueller, Kristin McKirdy, figure majeure de la céramique contemporaine, installe ses sculptures à la galerie Jousse Entreprise – Mobilier d’architecte.

“Le travail du danseur est de remettre les grandes pièces au goût du jour” Rencontre avec Hugo Marchand, étoile de l’Opéra de Paris
879

“Le travail du danseur est de remettre les grandes pièces au goût du jour” Rencontre avec Hugo Marchand, étoile de l’Opéra de Paris

Art Ils donnent corps aux visions des chorégraphes et incarnent aux yeux du public la grâce, la puissance et l’émotion de la danse. Artistes accomplis, les danseurs du ballet de l’Opéra de Paris fascinent, de génération en génération. Numéro a rencontré une de ces étoiles : Hugo Marchand. Ils donnent corps aux visions des chorégraphes et incarnent aux yeux du public la grâce, la puissance et l’émotion de la danse. Artistes accomplis, les danseurs du ballet de l’Opéra de Paris fascinent, de génération en génération. Numéro a rencontré une de ces étoiles : Hugo Marchand.

Quel artiste représentera la France à la prochaine Biennale de Venise ?
876

Quel artiste représentera la France à la prochaine Biennale de Venise ?

Art Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères) et Françoise Nyssen (ministre de la Culture) ont pris une décision. C’est l’artiste Laure Prouvost qui représentera la France à la 58e Biennale de Venise, du 11 mai au 24 novembre 2019. Jean-Yves Le Drian (ministre de l'Europe et des Affaires étrangères) et Françoise Nyssen (ministre de la Culture) ont pris une décision. C’est l’artiste Laure Prouvost qui représentera la France à la 58e Biennale de Venise, du 11 mai au 24 novembre 2019.

Qui est Lubaina Himid, l’artiste anti-establishment qui a remporté le Turner Prize ?
886

Qui est Lubaina Himid, l’artiste anti-establishment qui a remporté le Turner Prize ?

Art Face à un establishment de l’art masculin, blanc et portant le costume gris, Lubaina Himid dénote avec ses œuvres chatoyantes qui explorent les récits cachés de l’histoire noire. Galvanisée par son récent Turner Prize, la Britannique s’apprête à conquérir la France avec une première exposition monographique. Face à un establishment de l’art masculin, blanc et portant le costume gris, Lubaina Himid dénote avec ses œuvres chatoyantes qui explorent les récits cachés de l’histoire noire. Galvanisée par son récent Turner Prize, la Britannique s’apprête à conquérir la France avec une première exposition monographique.

L’objet du jour : le vase “Puppy” de Jeff Koons
851

L’objet du jour : le vase “Puppy” de Jeff Koons

Art Pour célébrer les vingt ans du vase “Puppy” de Jeff Koons, la galerie Gagosian de New York mettra en vente le 30 mai cent exemplaires de ce vase en forme de chien. Pour célébrer les vingt ans du vase “Puppy” de Jeff Koons, la galerie Gagosian de New York mettra en vente le 30 mai cent exemplaires de ce vase en forme de chien.