Numero

217


Commandez-le
Numéro

Marcel Dzama enchante la galerie David Zwirner : sirène, lune et papillons géants

Numéro art

Présentée en ligne, la nouvelle exposition de l'artiste canadien Marcel Dzama propose une immersion dans deux de ses récents voyages, au Maroc et au Mexique, illustrés par ses aquarelles poétiques aux portes du rêve. Une véritable invitation à l'évasion.

“Mon travail est souvent plutôt sinistre, mais avec ces œuvres je cherche à transmettre de l’espoir” : c’est avec ces mots que Marcel Dzama introduit sa nouvelle exposition personnelle, en ligne cette fois-ci, à la galerie David Zwirner. Connu en effet pour ses aquarelles, collages et dioramas figuratifs illustrant des scènes poétiques, parfois sombres et surréalistes, l’artiste canadien y présente deux séries de peintures inspirées par deux récents voyages qui l’ont particulièrement marqué : l’un au Maroc et l’autre au Mexique. Et à voir la profusion de couleurs et les paysages idylliques qui habitent la vingtaine d’œuvres exposées par la galerie, la joie et l’évasion sont indéniablement au cœur de cette nouvelle sélection.

 

Des jungles luxuriantes de palmiers verts et autres arbres flamboyants, dans lesquels hommes et femmes rencontrent des singes, lions, paons ou encore papillons géants, aux plages paradisiaques bercées par le soleil couchant dans lesquelles dansent des ballerines et nagent les sirènes, les peintures de Marcel Dzama sonnent comme des mélodies visuelles aux portes du rêve. Outre les paysages et la faune et la flore rencontrées lors de ses voyages, l’artiste reproduit également les motifs observés sur les tapis marocains ou s’inspire de la liesse des fêtes traditionnelles tenues à Mexico. Sur l’une de ses œuvres apparaît même une lune personnifiée par un visage souriant, en directe référence au Voyage dans la lune (1902) de Georges Méliès.

1/6
Marcel Dzama, “Goats on argan trees eating, on the road from Essaouira to Agafay” (2018) © Marcel Dzama. Courtesy the artist and David Zwirner

Outre la présentation des peintures, la galerie David Zwirner profite de sa plateforme virtuelle pour intégrer à l’exposition des photographies prises par l’artiste lors de ses voyages, afin de dévoiler quelques uns des décors et des scènes qui l’ont inspiré. S’y joignent également plusieurs vidéos inédites dont une, réalisée au Maroc, annonce la sortie imminente d’un nouveau carnet de voyage Louis Vuitton auquel Marcel Dzama a intégré plusieurs de ses dessins. Une autre vidéo, capturée en plongée, met en scène l’artiste en train de réaliser l’une de ses peintures à l’aquarelle, encre et graphite sur papier. Une entrée on ne peut plus intimiste dans son processus créatif.

 

Contraint comme de nombreux parents à passer ses journées chez lui avec son fils, l’artiste a créé ces dernières semaines plusieurs coloriages pour l’occuper. Six de ces dessins en noir et blanc ont été rassemblés par Marcel Dzama dans un livre de coloriages, qu’il a rendu téléchargeable en pdf gratuitement afin de l’imprimer chez soi. Car si le voyage est au cœur de l’œuvre de Marcel Dzama, la période exceptionnelle que nous vivons n’empêche pas moins l’évasion. Comme l’écrivait si bien Charles Baudelaire dans son invitation au voyage, chez Marcel Dzama, “tout n’est qu’ordre et beauté. Luxe, calme et volupté.”

 

Visitez l'exposition Pink Moon de Marcel Dzama à la galerie David Zwirner ici.

Lire aussi

loading loading