Numero

221


Commandez-le
Numéro
10

Qui est Syra, la jeune chanteuse qui célèbre le désir féminin ?

Musique

Elle a seulement 23 ans mais a déjà l'étoffe d'une star. Avec un premier single, “Secret Location” (2020), dont le clip a été réalisé par Stéphane Ashpool, le directeur artistique du label parisien Pigalle et une collaboration, en studio, avec la star de l'underground britannique Kamaal Williams, pour son premier EP, Syra s'impose comme le futur du R'n'B made in France. Numéro l'a rencontrée en exclusivité sur le tournage du clip de son deuxième single, “Sandman”.

Dehors, la neige tombe et pourtant, autour de Syra, la température ne cesse de grimper. Dans un studio proche de Paris, la chanteuse tourne avec ses amies proches, le clip de son titre Sandman. Sur le set, les plus emmitouflés font tâche. On leur préfère les peaux nues, les talons aiguilles, les corsets, collants résille, portes-jarretelles et autres chaussures à plateformes XXL créant, tout de suite, une ambiance sexy, bouillonnante même. Là, sous une lumière verte, un groupe de filles fait la fête, tourne autour d'un homme, le désire et déguste même un assortiment de sushis sur ses abdominaux… Rappelant la scène mythique de Sex and the City 2 (2010), où Samantha offre à son amant son corps en guise de plateau, la chanteuse Syra et le réalisateur du clip, Manuel Obadia-Wills, souhaitent avec cette esthétique, mettre en avant une chose : le désir de la femme.

 

Dans ce petit monde fait de nanas assurées et sur-maquillées, la star, aujourd'hui, c'est elle : Mariah, 23 ans, deux singles à son actif et déjà 7 années de boulot acharné en studio. D'origine malienne et sénégalaise, cette jeune parisienne a l'aura d'une étoile. Pourtant, comme Summer Walker, son homologue américaine, Syra n'est pas prête à tout pour briller : “Je me suis longtemps cherchée et j'en ai conclu que je voulais faire ce que j'aime, sans essayer à tout prix d'être numéro 1”. Car lorsqu'on est une femme dans le monde ultra concurrentiel qu'est le r'n'b, il faut être une bombe sexuelle, croquer ceux qui se mettent en travers de son chemin et n'en avoir que faire du jugement des autres. Alors Syra, plutôt que de se façonner un personnage qu'elle n'est pas, a choisi de rester Mariah, une fille souriante à la voix suave qu'aucun ne saurait entendre râler, même lorsqu'elle porte des talons de 12 cm pendant 4h d'affilé… “Un ange”, diront ses proches.

 

Pour son projet musical, dont tout le monde commence à entendre parler depuis la sortie de Secret Location (2020) – son premier single dont le clip a été réalisé par le fondateur du label Pigalle, Stéphane Ashpool –, cette fan d'Erykah Badu, de Salif Keïta et d'Oumou Sangaré a décidé de prendre le temps qu'il faut pour réfléchir, quitte à attendre des années pour sortir un album et faire en sorte ensuite qu'il soit écouté pendant deux décennies. “Avec la pression constante des gens, c'est difficile, mais je veux rester focus et ne pas devenir une artiste qui sort des titres chaque semaine, lesquels sont oubliés aussitôt qu'ils sont sortis.” assure-t-elle. Syra s'applique ainsi, entre sonorités R'n'b, soul et afrobeat, à produire une musique douce, sensuelle et réconfortante… Une caresse de 90 BPM.

 

 

Sandman [Free Hands Records] de Syra, disponible.

 

 

© Manuel Obadia-Wills
Stylisme : Jill Gattegno
© Manuel Obadia-Wills
Stylisme : Jill Gattegno
© Manuel Obadia-Wills
Stylisme : Jill Gattegno
© Manuel Obadia-Wills
Stylisme : Jill Gattegno