Numero

216


Commandez-le
Numéro

Rita Ora, James Blunt, The 1975 : l'industrie musicale s'exprime contre le racisme

Musique

Dans une lettre ouverte accompagnée du hashtag #NoSilenceInMusic, Rita Ora, James Blunt, The 1975 et plus de 700 autres signataires se mobilisent contre le racisme dans l’industrie musicale britannique. 

L'artiste britannique Joy Crookes fait également partie des signataires.

Il y a quelques jours, le rappeur britannique Wiley – qui a notamment collaboré avec Sean Paul et Tory Lanez ces dernières années – publiait sur son Twitter une série de propos antisémites qui lui valurent d’être définitivement banni du réseau social. Bien qu'il se soit par la suite publiquement excusé en avouant avoir cédé à des généralités en visant la communauté juive, cet événement a créé un véritable séisme dans l'industrie musicale britannique. En réaction à ses propos ainsi qu'au mouvement mondial Black Lives Matter, plus de 700 artistes, producteurs de musique, maisons de disques et auteurs-compositeurs ont signé une lettre ouverte anti-raciste, publiée en ligne le 1er août dernier.

 

“Nous écrivons pour montrer notre détermination et pour prouver que l'amour, la cohésion et l'amitié, contrairement à la division et à la haine, doivent être et resteront toujours notre cause commune.” : tels sont les premiers mots de la lettre. Parmi ses nombreux signataires, des musiciens mondialement connus tels que Rita Ora, Mabel, The 1975, James Arthur, Joy Crookes ou encore Nile Rodgers – conjointement avec les labels de musiques britanniques Universal Music, Warner Music et Sony Music – ont fait le choix de partager le hashtag #NoSilenceInMusic et de s’exprimer publiquement pour lutter contre toute forme d’intolérance et de violence dans le milieu.

 

La lettre ouverte dénonçant le racisme dans l'industrie musicale est à lire au complet ici.

Lire aussi

loading loading