Même nez, même bouche et même passion pour la musique. Il n’y a pas de doutes, Lola Lennox est bien la fille de la chanteuse écossaise Annie Lennox, membre du groupe Eurythmics et interprète du tube planétaire Sweet Dreams (Are Made of This). Après une jeune carrière de mannequin, Lola Lennox se lance un nouveau pari: partir à la conquête de l’industrie musicale.

 

Depuis son plus jeune âge, Lola Lennox baigne dans la sphère artistique. Elle hérite de la passion de sa mère pour la musique, quant à son père, le réalisateur israélien Uri Fruchtmann, il lui a légué son goût pour le théâtre :“Enfant, je n’ai jamais pensé que mes parents avaient un travail qui sortait de l’ordinaire, mais je savais qu’ils étaient épanouis, commente-t-elle. Je me rappelle aller voir ma mère tourner le clip de A Whiter Shade of Pale à Londres. Je savais que ce qui se passait était intéressant et stimulant.” À sept ans, elle entame des études de piano et développe ses capacités vocales à l’Académie Royale de Musique de Londres, où elle expérimente plusieurs styles, du classique au jazz en passant par la comédie musicale. Quelques années plus tard, Lola Lennox met fin à ses études de musique et se concentre sur l’écriture de ses premières chansons, élaborées sur le piano familial: “Mes premiers écrits étaient aboutis sur le plan technique, cependant l’écriture de mes paroles était plus guidée par mes émotions et mes expériences de l’époque”, confie la jeune chanteuse.

 

Quinze années plus tard, Lola Lennox a troqué le tabouret de piano du garage de sa mère contre une audience de plusieurs centaines de millions de spectateurs. À l’occasion du concert historique “One World : Together At Home” en avril dernier, organisé en soutien à l’organisation mondiale de la santé, certains des plus grands noms de la musique pop se sont réunis. Lady Gaga, Chris Martin, Rita Ora ou encore Jennifer Hudson ont partagé l’affiche avec la jeune chanteuse britannique, qui à l’occasion d’un duo avec sa mère, a performé devant près de 260 millions de spectateurs. Pour beaucoup d’entre eux, ce fut le premier contact avec Lola Lennox. Forte de cette présence médiatique, la jeune chanteuse en profite pour sortir quatre singles, égrainés au long de l’année 2020.

 

Lola Lennox, avec son dernier single Back At Wrong, propose un son pop, plus rythmé que ses précédents projets. Le texte s’inspire d’une relation toxique vécue par la chanteuse : “Je devrais courir et me cacher à chaque fois que je te regarde, mais d'ici 99 secondes, je me réveillerai avec le cœur où il ne devrait pas l'être.” En studio, Lola Lennox travaille avec les producteurs des géants de la musique pop tels que Florence & The Machine, Sam Smith et Adele : “Ces morceaux sont battis sur des histoires très personnelles, et des chapitres de ma vie. Elles viennent directement de mon vécu et émanent d’une réelle expression profondément intime.”