Numero

219


Commandez-le
Numéro

Qui incarnera Whitney Houston au cinéma ?

Cinéma

Prévu pour 2022, le long-métrage “I Wanna Dance With Somebody” réalisé par la Canadienne Stella Meghie a enfin trouvé une actrice pour son rôle titre : c’est l’Américaine Naomi Ackie qui incarnera la superstar Whitney Houston dans ce biopic très attendu.

 

A peine prononcé, le nom de Whitney Houston fait naître une image, celle d’une chanteuse au succès planétaire. Une diva à la voix puissante dont le titre I Will Always Love You (single le plus vendu par une chanteuse de tous les temps) demeure l’ambassadeur le plus populaire. Whitney Houston, c’est 200 millions d’albums écoulés et le record du plus grand nombre de titres classés numéros 1 consécutivement. Mais derrière l’icône, se cache avant tout une femme au destin tragique, deshumanisée par les scandales qui ont émaillé sa carrière, relatés à outrance dans les tabloïds.

 

 

En 2018, le réalisateur Kevin MacDonald a présenté hors compétition à Cannes un documentaire sobrement intitulé Whitney et s’attachait à comprendre la personnalité mystérieuse de la chanteuse morte noyée dans sa baignoire en 2012. Sans tabous, Whitney retrace la carrière de l’artiste à la lumière de ses performances live, d’images inédites et d’interviews de ses proches.

 

 

Quatre ans plus tard, c’est la réalisatrice canadienne Stella Meghie (The Photograph, Everything, Everything) qui s’attaque à ce mythe de la soul, du gospel et du R’n’B avec un biopic : I Wanna Dance With Somebody, du nom du morceau éponyme sorti en 2000 et sacré meilleur titre pop/rock aux American Music Awards dans la foulée. Pour incarner la chanteuse, le choix s’est porté sur l’actrice de 28 ans Naomi Ackie, vue dans le neuvième épisode de la saga Star Wars – L’ascension de Skywalker – ou encore dans la série Netflix The End of the F***ing World, qui lui a notamment permis de décrocher le British Academy Television Award de la meilleure actrice dans un second rôle. La sortie du long-métrage est prévue pour 2022.

Naomi Acki dans “The End of The Fu**ing World”