La semaine dernière, le géant de la grande distribution discount Lidl a dévoilé une collection de basiques vendus entre 0,99 centimes et 13 euros. En rupture de stock en quelques heures seulement, les tee-shirts, chaussettes, claquettes et chaussures aux couleurs rouge-bleu-jaune de la marque ont suscité un véritable engouement sur les réseaux sociaux. Certaines pièces sont maintenant revendues près de cent fois leur prix sur les sites de vente aux enchères, comme cette paire de baskets à 12,99€ partie pour 1 255€ sur eBay. 

 

Un phénomène qui ne doit rien au hasard puisqu’il s’inscrit dans une stratégie marketing audacieuse pour laquelle Lidl s’est inspiré des grandes maisons du luxe et des marques comme Supreme, qui règne sur le streetwear grâce au “drop” (compte-gouttes) — une technique qui consiste à commercialiser des produits exclusifs en petite quantité, dans des points de ventes localisés, sans mener de grande campagne de promotion. Une manière efficace d’inciter les clients à se procurer le plus rapidement possible des produits en édition limitée qui leur donnent le sentiment d’être les “heureux élus”. Lidl surfe aussi sur la tendance des “ugly shoes”, en proposant une version bon marché de ces chaussures massives et colorées à grosses semelles qui séduisent les marques de luxe comme Balenciaga ou Stella McCartney.

 

Pour le moment, la collection est uniquement disponible en Allemagne et en Belgique. En attendant une éventuelle sortie en France, des jeux concours pour tenter de gagner des accessoires devraient être mis en place sur les réseaux sociaux de Lidl et il est aussi possible de se procurer une paire sur Leboncoin.