Advertising
Advertising
18 Juin

Sarah Moon, William Klein : 100 ans de photo de mode en vente chez Phillips

 

Du 18 au 25 juin, la maison de vente aux enchères Phillips met en vente soixante photographies de mode s'étendant de 1920 à 2020, toutes issues de la collection du Britannique Peter Fetterman. Une sélection qui regorge de clichés cultes signés par de grands artistes de l'image à l'instar de Sarah Moon, Lillian Bassman, Horst P. Horst ou encore William Klein. 

Par La rédaction

Horst P. Horst, "Park Avenue Fashion, N.Y.” (1962). Platinum palladium print, printed later. 24.1 x 17.8 cm
1/10
William Klein, “Cruiser + Anne St. Marie”, New York (1962). Chromogenic print, printed later. 45.4 x 31.8 cm
2/10
Ormond Gigli, “Girls in the Windows”, New York City (1960). Chromogenic print, printed later. 125.7 x 125.7 cm
3/10
Sarah Moon, “Fashion 10 (N.Y. Times)” (1998). Fresson print, printed 2019. 57.2 x 42.5 cm
4/10
Sarah Moon, “Fashion 4, Yohji Yamamoto” (1996). Digital pigment print, printed 2019. 186.7 x 147.3 cm
5/10
Lillian Bassman, “More Fashion Mileage Per Dress, Barbara Vaughn, dress by Filcol”, New York (1954). Gelatin silver print, printed later. 66.7 x 87.6 cm
6/10
Melvin Sokolsky, “Bubble Seine”, Paris (1963). Platinum palladium print, printed later. 69.9 x 69.9 cm
7/10
Lillian Bassman, “Paris Gala Night, Barbara Mullen, Dress by Patou”, Paris (1949). Gelatin silver print, printed later. 47 x 52.7 cm
8/10
Sheila Metzner, “Campidoglio” (1986). Fresson print. 41.6 x 62.2 cm
9/10
Gordon Parks,“ James Galanos Fashion” Hollywood, California (1961). Archival pigment print, printed 2015. 35.6 x 53.3 cm
10/10
Horst P. Horst,
William Klein, “Cruiser + Anne St. Marie”, New York (1962). Chromogenic print, printed later. 45.4 x 31.8 cm
Ormond Gigli, “Girls in the Windows”, New York City (1960). Chromogenic print, printed later. 125.7 x 125.7 cm
Sarah Moon, “Fashion 10 (N.Y. Times)” (1998). Fresson print, printed 2019. 57.2 x 42.5 cm
Sarah Moon, “Fashion 4, Yohji Yamamoto” (1996). Digital pigment print, printed 2019. 186.7 x 147.3 cm
Lillian Bassman, “More Fashion Mileage Per Dress, Barbara Vaughn, dress by Filcol”, New York (1954). Gelatin silver print, printed later. 66.7 x 87.6 cm
Melvin Sokolsky, “Bubble Seine”, Paris (1963). Platinum palladium print, printed later. 69.9 x 69.9 cm
Lillian Bassman, “Paris Gala Night, Barbara Mullen, Dress by Patou”, Paris (1949). Gelatin silver print, printed later. 47 x 52.7 cm
Sheila Metzner, “Campidoglio” (1986). Fresson print. 41.6 x 62.2 cm
Gordon Parks,“ James Galanos Fashion” Hollywood, California (1961). Archival pigment print, printed 2015. 35.6 x 53.3 cm
  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

  • Ils s’appellent Sarah Moon, Gordon Parks, Lillian Bassman, William Klein ou encore Sheila Metzner. Tous ont, à leur manière, marqué une culture visuelle florissante à partir du XXe siècle : celle de la photographie de mode. Que cela soit, comme Ormond Gigli, par des clichés de jeunes femmes en robes colorées dans l’encadrure des fenêtres d’un building de Manhattan en 1963 ou, comme Melvin Sokolsky, avec l’image saugrenue d’une mannequin debout dans une bulle transparente voguant sur la Seine en 1963, certaines de leurs réalisations sont même devenues cultes. Ensemble, ces photographes constituent une riche histoire de l’image où se lisent aussi bien l’esprit de différentes époques que leur audace et leur créativité.

     

    Cinéaste passionné par l’image, le Britannique Peter Fetterman s’intéresse rapidement à ces photographes. Pendant plus d’une trentaine d’années, il noue des amitiés avec eux et leur achète leurs travaux, devenant ainsi un collectionneur acharné de photographie de mode et un fervent défenseur de sa légitimité artistique. Jusqu’au 25 juin, soixante photographies issue de sa vaste collection font l’objet d’une vente en ligne par la maison historique Phillips. À travers sa sélection tendue de 1920 à 2020, elle balaie un siècle de photographie de mode incarnés, entre autres, par les différents photographes et clichés précités. Les atmosphères sombres et poétiques des images de Sarah Moon s’y mêlent donc aux noirs et blancs graphiques et contrastés de Lillian Bassman, aux mises en scène quasi muséales de Sheila Metzner et aux scènes urbaines capturées par William Klein.

     

    Inaugurée aujourd’hui sur le site de Phillips, cette vente aux enchères adopte également d’une visée caritative, en réaction directe au contexte actuel de lutte contre le racisme systémique et les violences policières. En effet, une partie des bénéfices de la vente reviendront à l’organisation américaine Equal Justice Initiative qui veille au respect de la justice envers les personnes défavorisées ou accusées à tort, notamment face à la condamnation à la peine de mort encore en vigueur en Alabama.

     

    “Tailor-Made: Fashion Photographs from the Collection of Peter Fetterman”, vente en ligne du 18 au 25 juin sur Phillips.com.

Advertising

NuméroNews