Advertising
Advertising
14 Juillet

Arles expose des immenses photographes à ciel ouvert

 

Jean-Baptiste Mondino, Peter Lindbergh, Sarah Moon, Paolo Roversi... Bien que son célèbre festival de photographie ait été exceptionnellement annulé en conséquence de la crise sanitaire, la ville d'Arles n’a pas pour autant abandonné les projets artistiques et a décidé d’organiser un évènement plus spontané : une exposition de grands photographes à ciel ouvert.

 

Par Honorine Boudzoumou

Tilde Swinton par Jean-Baptiste Mondino
1/17
Claudia Huidobro
2/17
Gregoire Alexandre
3/17
Juliette George
4/17
Katerina Jebb
5/17
Max Vadukul
6/17
Patricia Schwoerer
7/17
Ruediger Glatz
8/17
Sara Imloul
9/17
Sara Imloul
10/17
Sarah Moon
11/17
Scheltens & Abbenes
12/17
Senta Simond
13/17
Dominique Issermann
14/17
Julien T.Hamon
15/17
Paolo Roversi
16/17
Julien T.Hamon
17/17
Tilde Swinton par Jean-Baptiste Mondino
Claudia Huidobro
Gregoire Alexandre
Juliette George
Katerina Jebb
Max Vadukul
Patricia Schwoerer
Ruediger Glatz
Sara Imloul
Sara Imloul
Sarah Moon
Scheltens & Abbenes
 Senta Simond
Dominique Issermann
Julien T.Hamon
Paolo Roversi
Julien T.Hamon
  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

  • Ancienne ville romaine située au cœur de la Provence, Arles est une destination parfaite pour l’été. Elle est aussi une ville culturellement active qui organise régulièrement des expositions, concerts et festivals à l'instar des Rencontres de la Photographie d’Arles, festival de photographie international d'une grande renommée. Or, suite à la crise sanitaire, le planning culturel de l’été s'est vu complètement chamboulé et l'événement a été officiellement annulé. Un véritable coup dur pour la ville, qui n’avait encore jamais vu son festival interrompu depuis sa création en 1970.

     

    Malgré cela, depuis le 4 juillet, une exposition dans les rues de la ville a été inaugurée grâce à Cellule Archives, une agence gérant le patrimoine de la mode, sous l’initiative de son directeur Gaël Mamine et le commissariat d’Olivier Saillard, historien de la mode et ancien directeur du musée Galliera. Parmi les photographes invités, certains grands noms seront exposés tels que Jean-Baptiste Mondino, grand photographe de mode et collaborateur régulier de Numéro, Sarah Moon, Paolo Roversi, ou encore le célèbre portraiste et maître du noir et blanc Peter Lindbergh. 

     

    Plutôt qu'exploiter des espaces fermés au risque de ne pas respecter les consignes sanitaires, l'exposition “Les Images Perdues” contourne le problème en se présentant exclusivement à ciel ouvert, faisant d'elle un événement totalement gratuit et libre d'accès. Souhaitant que les photographies subissent les effets du temps et de la météo afin et que l'on puisse aussi observer leur évolution, Cellule Archives a décidé d'éditer les clichés sous format d’affiches de différentes tailles collées aux murs. Celles-ci sont ainsi disposées sur des immeubles, rues et autres bâtiments et construisent un parcours qui incite à la découverte d’Arles. Une idée qui vise à unir arlésiens, photographes et touristes dans une expérience de visite unique offerte durant tout l'été.

     

    Les Images Perdues, exposition du 4 juillet au 31 août 2020, Arles.

Advertising

NuméroNews