Numero

216


Commandez-le
Numéro

Balmain présente ses premières collections écoresponsables

Mode

Fusionnant aux codes aristocratiques et les couleurs saturées des années 90, Balmain présente deux collections Resort 2021 pour l’homme et la femme qui dévergondent l’uniforme bourgeois. Balmain présente pour la première fois des tissus biologiques et recyclés et fait ainsi un premier pas vers une mode écoresponsable

1/90

Deux collections plus responsables

 

Célébrant la liberté retrouvée dans le parc d'un château normand, Balmain présente deux nouvelles collections resort homme et femme, ancrées dans de nouvelles valeurs écoresponsables. Pour la première fois, le directeur artistique de la maison, Olivier Rousteing, fait un pas vers la conception de pièces durables : “Comme nous passons d’un moment inattendu à des espoirs de progrès à long-terme, des changements en tout genre ­— allant de la façon dont nous nous encourageons les uns les autres aux manières d’empêcher la dégradation de l’environnement ­— sont impératifs.”, affirme ainsi le créateur. À la clé : des sweats de cotons biologiques, des étiquettes en polyester recyclé ou encore des packaging 100% compostables. Valorisant des circuits de production raccourcis, ces collections ont été conçues dans des infrastructures européennes qui fonctionnent grâce aux énergies renouvelables et localisées près des centres de distribution.

 

Chez la femme : quand Lady Di rencontre Pretty Woman

 

Dans la lignée de la collection femme automne-hiver 2020-2021, le Resort femme 2021 met en scène une silhouette féminine à la fois aristocratique et fantaisiste. Empruntant tout autant au vestiaire princier de Lady Diana qu’à la garde-robe plus audacieuse de Julia Roberts dans Pretty Woman, Olivier Rousteing s’empare des codes de la haute bourgeoisie pour mieux les corrompre. Ainsi, le motif Vichy recouvre des vestes croisées de tweed portées sur des mini-robes, tandis que les couleurs pastel — rose pâle, vert menthe et jaune ­— égayent des silhouettes carrées aux larges épaulettes. Capturées dans un parc de château printanier, les femmes de Balmain sont la nouvelle incarnation d’une bourgeoise qui n’a plus froid aux yeux. Elle ose porter de riches broderies pailletées et marcher pieds nus dans l’herbe seulement vêtue d’une courte robe aux manches exubérantes.

Jon Kortajarena

Jorge Lopez

La Balmain Army emprunte les pièces du Prince de Bel Air

 

Côté homme, c’est une nouvelle saison de garnison pour la Balmain Army : comme chaque saison, on retrouve des inspirations militaires avec la veste croisée ornée de six boutons et la saharienne kaki ceinturée. Autre grande inspiration du créateur : Le Prince de Bel-Air. Série culte des années 90 qui a révélé Will Smith, ses costumes ont influencé toute une génération d’adolescents arborant fièrement vestes imprimées cachemire et cropped tops masculins. Parmi ces jeunes admirateurs, Olivier Rousteing qui, cette saison, rend enfin hommage à sa série préférée à travers des imprimés graphiques et des couleurs exubérantes. Bombers et chemises à carreaux sont exhumés de leur décennie phare pour égayer vestes militaires et perfectos de cuir. Pour incarner cette collection, Balmain fait appel aux “princes” de 2020 : l’acteur Rome Flynn (How to Get Away with Murder, l’acteur anglais Nicholas Galitzine, l’acteur de la série Élite Jorge Lopez, le chanteur Maluma et le top model Jon Kortajarena posent chacun dans ces vestes colorées.

Lire aussi

loading loading