Advertising
Advertising
08 Juillet

Astrophysique et mathématiques, invitées spéciales de Boucheron pour sa collection de haute joaillerie Contemplation

 

Pour sa nouvelle collection de haute joaillerie, la maison Boucheron et sa directrice artistique Claire Choisne ont invité les mathématiques et l'astrophysique pour concevoir des pièces exceptionnelles.

par Léa Zetlaoui

Collier Goutte de Ciel
1/39
Collier Murmuration
2/39
Collier Nuage en Apesanteur
3/39
Collier Fenêtre sur Ciel
4/39
Bague Miroirs Infinis
5/39
Bague et Boucles d'oreilles Battement d'Ailes
6/39
Boucles d'oreilles Murmuration et broche Ailes du Vent
7/39
Boucles d'oreilles Flèche
8/39
Bracelet Murmure d'étoiles
9/39
Broche et bague Caresse de Plume
10/39
Broche Ailes du Vent
11/39
Broche Au Gré du Vent
12/39
Broch Caresse de Plume
13/39
Clips d'oreilles En Passant
14/39
Collier et bague Goutte de Silence
15/39
Collier et Boucles d'oreilles Plume de Jour
16/39
Collier Avant le Frisson
17/39
Collier Perles de Plume
18/39
Goutte de Silence
19/39
Pendants d'oreilles Bleu Infini
20/39
Matière aérogel
21/39
Matière aérogel
22/39
Ailes du Vent
23/39
Bague Miroirs Infinis
24/39
Bague Perles de Plume
25/39
Broche Caresse de Plume
26/39
Collier Avant le Frisson
27/39
Collier Avant le Frisson
28/39
Collier Battement d'ailes
29/39
Collier Goutte de Silence
30/39
Collier Murmuration
31/39
Essais en verre collier Murmuration
32/39
Fioles d'aérogel
33/39
Flèche du temps
34/39
Gouache Nuage en Apesanteur
35/39
Goutte aérogel
36/39
Maquette en coton Nuage en Apesanteur
37/39
Matière aérogel
38/39
Pendants d'oreille Bleu Infini
39/39
Collier Goutte de Ciel
Collier Murmuration
Collier Nuage en Apesanteur
Collier Fenêtre sur Ciel
Bague Miroirs Infinis
Bague et Boucles d'oreilles Battement d'Ailes
Boucles d'oreilles Murmuration et broche Ailes du Vent
Boucles d'oreilles Flèche
Bracelet Murmure d'étoiles
Broche et bague Caresse de Plume
Broche Ailes du Vent
Broche Au Gré du Vent
Broch Caresse de Plume
Clips d'oreilles En Passant
Collier et bague Goutte de Silence
Collier et Boucles d'oreilles Plume de Jour
Collier Avant le Frisson
Collier Perles de Plume
Goutte de Silence
Pendants d'oreilles Bleu Infini
Matière aérogel
Matière aérogel
Ailes du Vent
Bague Miroirs Infinis
Bague Perles de Plume
Broche Caresse de Plume
Collier Avant le Frisson
Collier Avant le Frisson
Collier Battement d'ailes
Collier Goutte de Silence
Collier Murmuration
Essais en verre collier Murmuration
Fioles d'aérogel
Flèche du temps
Gouache Nuage en Apesanteur
Goutte aérogel
Maquette en coton Nuage en Apesanteur
Matière aérogel
Pendants d'oreille Bleu Infini
  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

  • Comment saisir l’insaisissable, capturer le vent ou suspendre le temps ?... C’est en admirant le ciel – celui de la place Vendôme regardé à travers des Velux, celui de l’installation “Open Sky” de James Turrell à Naoshima, ou encore reflété sur le sol mouillé du désert de sel d’Uyuni en Bolivie -  qu’a éclos dans l'esprit de Claire Choisne, directrice artistique de Boucheron, l’idée de cette collection de 67 pièces pleine de sérénité, de mouvement et de poésie et qui est le fruit de recherches et collaborations scientifiques inédites de près de deux ans. 

     

    Fondée en 1858, l’illustre maison de joaillerie Boucheron signe une nouvelle collection de haute joaillerie, baptisée “Contemplation”,  dont les mathématiques, la physique et l’astrophysique sont les invitées très spéciales. Pour la concevoir, Claire Choisne s’est écartée des pièces rigides, massives et opulentes. Au gré de ses créations ambitieuses, qui évoquent l’art contemporain par leur complexité et leur subtilité, on retrouve des dessins classiques sublimés par des matériaux surprenants aux propriétés physiques et mécaniques remarquables. 

     

Goutte d'aérogel pour le collier “Goutte de ciel”

Collier Fenêtre sur Ciel

Pour le collier “Goutte de ciel”, une matière mystérieuse se substitue à la traditionnelle pierre précieuse. Composé à 99,8% d’air – et utilisé en astrophysique pour capturer les poussières d’étoiles –, l’aérogel est aussi léger qu’évanescent. Encapsulé dans du cristal de roche (la matière friable résiste mal à l’humidité), monté en cabochon pour offrir profondeur et densité, suspendu à un tour du cou en cristal dépoli ou pavé de diamants, l’aérogel devient, par la magie de la collection “Contemplation”, un morceau de ciel posé à même la peau. C’est grâce à l’intervention de la NASA que Claire Choisne a pu créer cette pièce exceptionnelle et totalement inédite dans le monde de la haute joaillerie. 

 

 

“Fenêtre sur ciel”, un collier cravate souple en mailles de titane évoque les nuages de Magritte. Les mailles hexagonales sont pavées de nacre peinte à l’aérographe – qui, malgré les trente couches superposées, conserve son iridescence – et de diamants. Une monture pavée de diamants surmontée d’une tanzanite de 8,52 carats complète cette création entre souplesse et rigidité. 

 

Essais en verre du torque Murmuration

Maquette du collier Nuage en Apesanteur

Autre création tout aussi surprenante, le torque “Murmuration” évoque les nuées d’oiseaux dans le ciel. Ce collier massif est composé de 6 pièces de cristal de roche gravé au laser, à l’intérieur, de petits oiseaux aux allures d’hirondelles, le tout assemblé grâce à cinq barrettes ornées de diamants. Tandis que la finesse des gravures au laser se retrouve exaltée par l’épaisseur du cristal, “Murmuration” évoque les fascinantes inclusions de fossiles dans de l’ambre. 

 

 

Enfin, le collier “Nuage en Apesanteur” parachève cette collection hypnotisante. Pour obtenir l’effet d’un nuage qui habille le cou, Claire Choisne a d’abord utilisé une maquette en coton. Puis un programmateur a créé pour Boucheron un algorithme afin de placer de manière aléatoire plus de 4000 diamants, et tout autant de billes de verre qui figurent les gouttes de pluie composant les nuages, montés sur des tiges en titane épaisses comme des cheveux et surtout, d’une incroyable souplesse. Léger, mobile, mais à mémoire de forme, ce collier d’une incroyable poésie cristallise l’esprit de la collection "Contemplation”, une rencontre inattendue et captivante entre la joaillerie et les sciences physiques. 

 

Boucheron.com

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews