Numero

Louis Vuitton présente une collection neutre et engagée pour le printemps-été 2021

Fashion Week

Mardi 6 octobre, la maison Louis Vuitton clôturait la Fashion Week printemps-été 2021 à Paris. Les invités ont eu la chance de découvrir en avant-première la nouvelle Samaritaine dont la réouverture est prévue dans les prochains mois. Si l'on retrouve les références au voyage ainsi que l'esthétique rétro-futuriste chère à Nicolas Ghesquière, directeur artistique de la maison, il dévoile un vestiaire neutre et engagée, davantage pragmatique.

Le défilé Louis Vuitton printemps-été 2021

1/49

Ces dernières années, Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Louis Vuitton depuis 2013, s'est davantage illustré par des collections d'une grande richesse stylistique et ornementale que par des propositions pragmatiques et commerciales. Souvent, les époques se sont entrechoquées dans une exploration extraordinaire qui interrogeait les effets du temps et des tendances sur l’histoire et l’appropriation du vêtement.

 

Si cette saison, Nicolas Ghesquière conserve l'esthétique retrofuturiste devenue sa marque de fabrique, il signe un vestiaire fonctionnel et contemporain : des pantalons larges à pinces, des trenchs masculins ou des bombers gonflés, souvent agrémentés de larges ceintures en toile de style utilitaire. Bien que l'on note la présence de nombreuses robes -  dont beaucoup de forme tee-shirt agrémentées de motifs digitalisés colorés - la collection joue principalement des codes du masculin-féminin, notamment à travers les coupes amples et droites ainsi que les couleurs neutres et les détails sportswear. D'une incroyable complexité dans la structure des vêtements et les ornements, mais également abordable, cette collection, par sa discrétion et sa praticabilité semble pensée pour la décennie qui se dessine. Enfin, la première silhouette et son tee-shirt imprimé d'un "Vote”, indique clairement l'engagement politique du directeur artistique.

 

Cette collection printemps-été 2021 est également l'occasion de découvrir les premiers modèles de sacs et pochettes imaginés par Johnny Coca, nouveau directeur artistique maroquinerie, qui a travaillé sous la direction artistique de Nicolas Ghesquière. Entré héritage et modernité, les nouvelles créations accompagnent avec élégance les silhouettes de la collection, en particulier, une petite pochette rigide en crocodile portée en crossbody, une malle carrée ultra plate, ou un nouveau modèle à l'allure vintage avec un fermoir double cadenas.

 

Lire aussi

loading loading