Numero

Délicatesse, émotion et fonctionnalité chez Jil Sander printemps-été 2021

Fashion Week

Pour la collection femme printemps-été 2021 de Jil Sander, ses directeurs artistiques Lucie et Luke Meier abordent le monde post-confinement avec des silhouettes relaxées, aériennes et sensibles. 

La collection Jil Sander printemps-été 2021

1/40

Un tailleur bleu pétrole en lainage rigide porté sur un col roulé blanc, de longues robes amples jaunes, blanches ou brunes, qui s’ouvrent sur la jambe en plissé soleil, un trench-coat brique épuré doucement ceinturé à la taille, et un crochet noir organique sur une robe blanche près du corps… Pour la collection Jil Sander printemps-été 2021, nous avons bien affaire à l’approche moderniste du duo Lucie et Luke Meier, à la tête de la maison allemande depuis 2017 : un minimalisme sans froideur, des coupes impeccables faites pour durer dans le temps dans des matières nobles et subtiles, une féminité douce et une sophistication jamais superflue.

 

Et si cette démarche axée sur des essentiels pourrait d’elle-même s’adapter au monde post-confinement, Luke et Lucie Meier l’ont cette fois-ci poussée un peu plus loin : pas de tee-shirts ou de joggings dans leur vestiaire estival, mais des silhouettes plus légères et décontractées. Les tailleurs, tout en reposant fermement sur les épaules, sont légèrement déstructurés grâce à des manches en voile transparent ; les silhouettes de soir se font rares, préférant de longues robes en jersey crème portées sur un pantalon souple, ou des jupes trapèzes au genou, le tout porté avec des mocassins masculins carrés transformés en bottes, parfois dorées. Les sacs en cuir doux, souples et nonchalants, complètent ces looks confortables, tandis que les détails comme des smocks, plissés, et du crochet, couplés à de délicats colliers et de fines écharpes noires ou blanches agrémentées de plumes, confèrent tendresse et émotion à cette collection aussi fonctionnelle que délicate. 

Lire aussi

loading loading