Advertising
Advertising
09 Janvier

Le défilé Jil Sander homme automne-hiver 2020-2021

 

À nouveau invitée d’honneur du salon Pitti Uomo à Florence, la maison allemande Jil Sander y présentait hier sa nouvelle collection homme imaginée par Lucie et Luke Meier, duo en charge de sa direction artistique depuis bientôt trois ans. 

1/42
2/42
3/42
4/42
5/42
6/42
7/42
8/42
9/42
10/42
11/42
12/42
13/42
14/42
15/42
16/42
17/42
18/42
19/42
20/42
21/42
22/42
23/42
24/42
25/42
26/42
27/42
28/42
29/42
30/42
31/42
32/42
33/42
34/42
35/42
36/42
37/42
38/42
39/42
40/42
41/42
42/42
  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

  • De retour dans la ville de leur rencontre en 2001, les deux créateurs proposent une quarantaine de silhouettes qui prolongent une fois de plus les codes de la maison : épurement des formes et couleurs, élégance contemporaine des coupes et attention au détail. En attestent les nombreux manteaux droits en drap de laine à empiècements en soie sous lesquels se discernent des costumes en flanelle ou une discrète veste en cuir, les vestes et chemises en daim teint en bleu ou en sable, les pulls-tuniques en maille côtelée ou en laine bouillie, les châles losangés et étoles à franges ou encore les pantalons évasés, dont le tombé et les larges revers engendrent une démarche gracieuse. Simplifié, l'incontournable trench en gabardine beige voit son col et même ses manches retirés pour devenir une cape légère. Afin d’agrémenter cette collection minimaliste, les créateurs la parsèment d’un imprimé à l’aquarelle, d’appliqués circulaires en argent sur les hauts ainsi que de sacs à main en cuir, triangulaires à rabats, cylindriques ou carrés.

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews