Advertising
Advertising
02 Juin

Spike Lee dénonce la mort de George Floyd dans un court-métrage

 

Hier, le réalisateur de “Do the Right Thing” et “BlackKklansman” a publié un nouveau court-métrage sur son compte Twitter. En moins de deux minutes, la vidéo met en scène les morts glaçantes de Eric Garner et George Floyd, assassinés par la police la semaine dernière aux États-Unis, ainsi que celle de Raheem, personnage fictif de “Do the Right Thing”. 

Par Lolita Mang

L’histoire va-t-elle se répéter ?” peut-on lire sur l’écran en lettres rouges sang sur fond noir. Ce lundi 1er juin, le réalisateur américain Spike Lee a dévoilé un court-métrage inédit sur son compte Twitter, sobrement intitulé 3 Brothers. Son sous-titre est plus significatif : Radio Raheem, Eric Garner And George Floyd. Tandis que le premier nom renvoie au personnage fictif du long-métrage Do the Right Thing, réalisé par Spike Lee en 1989. Aujourd’hui culte, le film prend place lors d’une journée d’été à Brooklyn, ou la moiteur et l’atmosphère pesante participent à construire une tension croissante, jusqu’à la mort du personnage de Raheem, tué par des policiers. Son destin tragique est le même que celui des deux autres protagonistes du court-métrage de Spike Lee, malheureusement loin d’être fictifs. Eric Garner et George Floyd sont tous deux décédés des suites d’arrestations par la police. Datant du 25 mai dernier, la disparition du second a participé à l’embrasement de plusieurs grandes villes américaines, de Los Angeles à Atlanta.

 

Programmé en mai dernier par la chaîne Arte, Do the Right Thing a marqué la fin des années 80, en plus d’installer Spike Lee comme le porte-parole du cinéma afro-américain. Son nouveau court-métrage, 3 Brothers, montre les ressemblances glaçantes entre les arrestations des Afro-Américains, entre plaquage au sol et asphyxie. Ce n’est pas la première fois que le réalisateur utilise le montage pour choquer ses spectateurs. En 2018, le film BlackKklansman se terminait sur des images d’archives du président Donald Trump et de la montée du suprémacisme blanc lors de la manifestation de Charlottesville, un an avant la sortie du film.

 

À 63 ans, Spike Lee est encore loin de prendre sa retraite. Privé de sortie en salle suite aux mesures de confinement, son prochain long-métrage, Da 5 Bloods, s’apprête à débarquer sur Netflix. Loin des violences policières, mais toujours sanglant et engagé, le film met en scène quatre vétérans afro-américains, de retour au Vietnam après la guerre afin d'y retrouver un mystérieux trésor enfoui. Une intrigue qui permet au réalisateur d’interroger le sacrifice des effectifs afro-américains lors de la guerre du Vietnam, et les stigmates encore brûlants d’une guerre extrêmement violente.

 

Da 5 Bloods, disponible le 12 juin sur Netflix.

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews