Des hôtels dits branchés expatriés à l’autre bout de Paris, l’affaire n’est pas nouvelle. Premier à s’implanter dans les quartiers nord de Paris, côté La Chapelle, le Kube Hotel ouvrait en 2005 rameutant à la sauce W une clientèle de touristes ravie de trouver logis potable à quelques minutes de la Gare du Nord. Pour les fidéliser, l’établissement inaugure quelques semaines plus tard le premier Ice Bar de la capitale, toujours en activité. Un an plus tard, le Mama Shelter révolutionnait Paris, l’auberge cool posée au fond du 20ème et de la Porte de Bagnolet, ses chambres à petits prix, avec restaurant à pizzas, cocktails et baby-foot pour passer la soirée, connaît un franc succès et se dupliquera dans le monde entier. Associé au Mama autour de Serge Trigano et Philip Starck, le charismatique Cyril Aouizerate, qui fait ressusciter la Cité de la Mode et du Design au même moment, vend ses parts il y a 3 ans pour se recentrer sur son projet original. Baptisé Mob, le concept déjà testé sous forme de restaurant vegan, se décline aujourd’hui en hôtel grâce à l’œuvre de quelques partenaires– Starck toujours, Michel Reybier (La Réserve), Steve Cale (fondateur d’AOL) et Glynn Aeppel (fondatrice de Glencove et ancienne partenaire du Standard) – pariant sur une implantation en plein Saint-Ouen, secteur des Puces, voisin du marché Paul Bert.

 

Derrière la façade d’immeuble en brique, l’hôtel pose les recettes qui marchent - une boutique créateur un peu décalée avec épicerie associée, un restaurant à pizzas comme au Mama, des concerts d’artistes aussi – et ouvre une centaine de chambres – théâtrales dans le ton, tonalités rose pastel et bleu souvent - les meilleures tenant balcon avec vue. Principal centre d’attention, la terrasse du Mob fait resto-bistrot avec séances de barbecue ou de cinéma en plein air (avec casque pour respecter le voisinage), des transats en journée, le tout déconnectant franchement.

 

Outre quelques autres bonnes idées - l’hôtel compte notamment un bar perché, une salle de relaxation et de jeux ultra-connectée, des salles pour start-uppers, un potager… -, le Mob devrait faire parler à la rentrée en accueillant l’école de mode ModaFusion. Créée au Brésil, dans les favelas de Rio, la Casa Geraçao de Nadine Gonzalez, forme depuis plusieurs années les élèves aux métiers de la mode, et se dupliquera pour la première fois à Paris à partir du mois d’octobre. Encadrée par quelques pointures – Nana Baerh (Directrice du studio femme chez Saint-Laurent), la créatrice Caroline Tissier, la rédactrice mode Anne Raybaud… -, l’école s’intéressera à révéler les talents et expressions créatives des banlieues. Le concept Mob Hotel prévoit de développer 8 hôtels en Europe et aux Etats-Unis dans les  5 ans, Lyon, Pittsburgh, Washington et L.A parmi les prochaines destinations annoncées.

 

4-6, rue Gambetta, 93400 Saint-Ouen. 01 47 00 70 70. A partir de 89 euros la nuit. www.mobhotel.com