25 Avril

Ce qu'il faut savoir de la Seine Musicale, nouveau lieu incontournable de l’île Seguin

 

Le projet qui avait démarré en juillet 2010 a ouvert ce week-end. la Seine Musicale s’est installée sur l’île Seguin au cœur de la ville de Boulogne Billancourt. Un lieu unique, une architecture brillante, des projets artistiques foisonnants et une programmation démente… à découvrir en trois points phares.

Par Hugo Lessard

© Air Images Philipe Guinard

1. Un geste architectural impressionnant

 

L’incroyable infrastructure est signée par les architectes Shigeru Ban (lauréat du Prix Pritzker en 2014) et Jean de Gastines. Collaborateurs de longue date, on leur doit notamment la réalisation du Centre Pompidou de Metz. Sur les 34 500 m2 entièrement dédiés à la musique, un auditorium de 1150 fauteuils et une grande salle de 4000 places assises et 2000 debout offrent une acoustique majestueuse. 5 studios d’enregistrement ultramodernes prennent place dans le nouveau centre culturel. Quand on prend de la hauteur, sur le toit, 700 mètres de promenade piétonne se déploient.

© Laurent Blossier

2. L’île Seguin ou le nouveau berceau de la culture des Hauts-de-Seine

 

L’île Seguin, qui abritait auparavant les usines Renault, devient terre d’accueil de ce projet colossal dédié à la musique. Le lieu a été choisi spécialement pour corroborer avec l’image de la Seine, son tracé et son influence. A cœur de la boucle qui s’étend d’Issy-les-Moulineaux à Nanterre, ce nouveau lieu rivalise avec le Southbank Center de Londres, l’auditorium Parco della Musica de Rome ou encore la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg. 

© Nicolas Grosmond

3. Une programmation 5 étoiles

 

Après l’ouverture en 2015 de la Philharmonie de Paris dans l’ouest parisien, c’est aux portes de Paris que les aficionados du classique et de tous les autres genres musicaux pourront apprécier une scène culturelle riche et variée. Le but : fédérer la musique en France en combinant excellence et accessibilité. Ce qui ne devrait pas poser de problèmes avec les 300 évènements prévus par an.  Pour l’inauguration, la programmation s’est offert en tête d’affiche le prix Nobel de littérature Bob Dylan qui a livré vendredi dernier le tout premier concert de la Seine musicale. Du jazz, des opéras, de la musique électro, du rock, de la variété française et internationale… ainsi que le chœur d’enfants de l’Opéra de Paris (crée en 1985), toute la musique du monde y trouvera sa place et son public. On attend avec impatience la comédie musicale West Side Story sur la Grande Seine, la tournée mondiale de Herbie Hancock ou encore “La dernière Danse” de Michel Sardou.

 

3 mai - “Dans les secrets du Maestro” – L’art de la direction d’orchestre

29 mai - Menahem Pressler

3 juin - Juliette

 

 

© Laurent Blossier

NuméroNews