Numero

216


Commandez-le
Numéro

Lady Gaga fait son grand retour en super-héroïne de l’amour

Musique

Après un dernier album sorti il y a quatre ans, Lady Gaga est de retour avec "Stupid Love", nouveau single annonciateur d’un album à venir pour 2020. Renouant avec l’extravagance qui lui est chère, la chanteuse américaine nous replonge dans la pop entraînante de ses débuts.

"Stupid Love" (2020) de Lady Gaga.

Dès l’ouverture de son nouveau clip Stupid Love, dévoilé dans la nuit du 28 février, Lady Gaga nous met en garde : “Le monde pourrit dans les conflits. De nombreuses tribus se battent pour dominer. Pendant que les Spirituels dorment et prient pour la paix, les Gentils punks se battent pour CHROMATICA.” Qu’à cela ne tiennent, la reine de la pop est de retour en héroïne de science-fiction entourée d’une armée de punk prônant l’amour dans toute la galaxie. Réalisé par Daniel Askill, notamment connu pour avoir réalisé les clips Chandelier et The Greatest de la chanteuse Sia, le clip de Stupid Love  recrée une atmosphère Star Trek aux inspirations dignes des productions nippones telles que Power Rangers, Sailor Moon et même l'atmosphère de jeux vidéos de combat. Avec des chorégraphies réglées comme du papier à musique, Lady Gaga s’affiche en total look rose bonbon perdue au milieu d’un no man’s land cosmique où les montagnes scintillantes s’étendant à perte de vue : baptisée Chromatica, cette planète fictive s'annonce comme le nouveau terrain d’exploration de la chanteuse.

 

Ce retour attendu en musique arrive après quatre années qui ont permis à Lady Gaga de s'illustrer dans divers projets : une bande-originale et un rôle principal dans la fiction autobiographique de Bradley Cooper, A Star is Born (2018), qui ont valu à la chanteuse d'être multi-récompensée d’un Oscar, d’un Golden Globes et d’un BAFTA Awards, mais également le lancement de sa ligne de cosmétique Haus Laboratories en 2019, misant sur la beauté inclusive à l’instar de la ligne Fenty Beauty de Rihanna. Alors que son dernier album studio Joanne (2016) opérait une rupture en dépeignant une Lady Gaga fragile et mise à nue, chantant l’illusion de l’amour dans des mélodies introspectives aux sonorités country, la star planétaire semble entamer les années 2020 en se replongeant dans son esthétique d’antan : des mises en scènes extravagantes, une pop-électro détonante et des blessures guéries. En effet, si dans Perfect Illusion – premier single de Joanne –, l'Américaine regrettait “Ce n'était pas de l'amour / c'était une parfaite illusion”, voici qu'elle chante désormais dans Stupid Love : “Tout ce que j'ai toujours voulu c'est de l'amour / (...) Pas besoin d'une raison, ni de m'excuser, je veux ton amour stupide”. Une ode à la candeur de la passion naissante qui augure probablement un sixième album plus enjoué.

Lire aussi

loading loading