La grande roue s’est arrêtée, la fête foraine est en feu. C’est le décor apocalyptique qui accompagne le tout dernier morceau de Jaxxon D. Silva et du rappeur anglais Skepta. Si ce dernier est aujourd’hui une icône du rap en Grande-Bretagne – il enflammait la Grande Halle de la Villette lors de la dernière édition du festival Pitchfork –, et dans le monde entier, le premier est encore méconnu du grand public. Né à Los Angeles puis élevé au Royaume-Uni, Jaxxon D. Silva est depuis un moment déjà le protégé de plusieurs rappeurs, à commencer par Skepta, mais aussi celui de Pharrell Williams. 

 

LALALAND est un morceau minimaliste, aux accents house résolument sombres — la marque de fabrique du grime de Skepta. En deux minutes à peine, ils installent une atmosphère inquiétante, à l’image du visuel qui l’accompagne. Le titre annonce ainsi un EP pour le jeune Jaxxon D. Silva, dont la date de sortie n’a pas encore été dévoilée.