Numero

216


Commandez-le
Numéro

Raf Simons rejoint la maison Prada

Mode

Quelques jours après avoir présenté sa collection automne-hiver 2020-2021, Prada annonce l'arrivée de Raf Simons en tant que “co-creative director” de la maison italienne, sur un pied d'égalité avec Miuccia Prada.

La décennie 2020 s’annonce déjà riche en surprises. Après plusieurs semaines de spéculations, l’arrivée de Raf Simons au sein du groupe Prada se voit confirmée aujourd’hui. Et non pas à la tête de Miu Miu, comme le laissaient entendre les rumeurs, mais en tant que co-creative director (“directeur co-créatif”) de Prada. La créatrice italienne et le designer belge présenteront ainsi leur première collection  – pour la saison printemps-été 2021 – en septembre, à l’occasion de la Fashion Week de Milan.

 

Après une décennie de collaborations en tout genre – avec en tête de liste Louis Vuitton et Supreme ou la nomination de Yoon Ahn à la création des bijoux masculins de Dior par Kim Jones –, cette nomination semble être un aboutissement ultime du modèle et un élargissement des frontières quant à l’élaboration créative d’une marque de mode et de luxe aujourd’hui.

Concrètement, Raf Simons rejoindra les équipes de Prada en avril 2020 et, comme il est précisé dans le communiqué de presse envoyé par la maison, “le partenariat englobe toutes les facettes créatives du label” et “peut également être considéré comme la première étape vers des champs d'interaction plus larges - une initiation au libre échange et à la collaboration, une remise en question des conventions créatives”. La rencontre entre ces deux personnalités hors du commun s’annonce déjà culte.

 

Depuis son premier défilé en mars 1988, la maison Prada s’attache à proposer des créations faussement classiques et inspirées des codes masculins qui déconstruisent au fur et à mesure des collections tous les clichés établis autour de la femme. En témoigne son dernier défilé automne-hiver 2020-2021 qui explore les notions de force et de féminité dans le plus pur style Prada. 

 

De son côté, Raf Simons s’est imposé comme le créateur d’un luxe undergroundInfluencé par Margiela, le Belge débute son label en 1995 au sein duquel il développe une masculinité ambiguë portée par des designs étriqués, un tailoring impeccable, des matières sublimées et, plus récemment, des influences plus street. Passé par la direction artistique des maisons Jil Sander (2005-2012) – à l’époque propriété du groupe Prada –, Dior (2012-2015) et Calvin Klein (2016-2018), grâce à ses collections complexes truffées de références à l’art, l’architecture et la pop culture, le créateur séduit à tous les coups.

Défilé Jil Sander automne-hiver 2011-2012

Défilé Raf Simons automne-hiver 2016-2017

Lire aussi

loading loading