Numero

À quoi ressemble le nouveau diamant d'exception de Louis Vuitton ?

Joaillerie

Louis Vuitton annonce la découverte d’un nouveau diamant d’exception de 549 carats, baptisé Sethunya en clin d’œil à un emblème bien connu de la maison.

Moins d’un an après la découverte historique du diamant brut Sewelô de 1758 carats, Louis Vuitton annonce aujourd’hui l’acquisition d’une nouvelle gemme d’exception. Décelé, comme son prédécesseur, dans la mine Karowe au Botswana, le nouveau diamant de la maison compte 549 carats, et prend le nom de Sethunya, ou “fleur” dans la langue bantoue des Tswanais – un subtil clin d’œil au monogramme de la maison, imaginé en 1896. 

 

Si Sethunya n’égale pas la rare taille du Sewelô – deuxième plus gros diamant brut au monde –, il se distingue, contrairement à cette première acquisition recouverte d’une enveloppe de carbone noir, par sa couleur, sa pureté et son lustre spectaculaires. Une découverte rendue possible par un procédé de récupération haute technologie par rayons X, mis au point par Lucara Diamond Corp., le propriétaire de la mine Karowe au Botswana. 

 

Louis Vuitton scelle ainsi son second partenariat avec Lucara, mais aussi avec le diamantaire HB Antwerp pour sublimer ce nouveau spécimen brut rarissime, qui selon les experts, permettra de créer des pierres polies d’une couleur et d’une pureté remarquables. En effet, Louis Vuitton envisage de façonner cette gemme unique selon les désirs du client : les diamants seront taillés, polis puis montés sur commande pour une expérience de haute joaillerie sur mesure, qui permettra au client de devenir acteur de chacune des étapes du processus créatif – depuis les premières esquisses jusqu’à la taille et au polissage.

Lire aussi

loading loading