Numero

219


Commandez-le
Numéro

Vacheron Constantin expose des modèles rares et anciens dans sa boutique parisienne

Joaillerie

La maison d'horlogerie suisse qui lançait sa première ligne pour femme en 2020, dévoile 10 modèles d'archives créé entre 1839 et 1971.

  • Montre bracelet dame en or jaune bracelet trois tours - 1955

  • Montre bracelet dame en or jaune émaillée sertie - 1913

  • Montre broche Art Nouveau en or jaune avec clip rehaussé de perles - 1897

  • Montre broche Art Nouveau en or jaune avec clip rehaussé de perles - 1897

  • Montre dame au pendant en platine sertie de diamants et saphirs - 1923

  • Montre dame au pendant en platine sertie de diamants et saphirs - 1923

  • Montre dame en or blanc serti de diamants - 1971

  • Montre dame au pendant en or jaune gravée et émaillée - 1839

  • Montre manchette dame en or jaune et rose - 1945

  • Montre de poche « surprise » à volet en or gris - 1928

  • Montre de poche « surprise » à volet en or gris - 1928

  • Montre de poche « Surprise » à volets en or jaune émaillée - 1929

  • Montre de poche « Surprise » à volets en or jaune émaillée - 1929

  • Montre à secret rectangulaire en or jaune, diamants et lapis lazuli

  • Montre à secret rectangulaire en or jaune, diamants et lapis lazuli

1/15

Fondée en 1755, Vacheron Constantin s'impose comme l'une des plus anciennes maison d'horlogerie. En février 2020, Vacheron Constantin lançait “Égérie”sa première collection destinée aux femmes, incarnée par la créatrice Yiqing Yin. Pour accompagner cette nouveauté, la maison d'horlogerie suisse organise au sein de sa boutique parisienne une exposition de 10 modèles anciens (parmi les 1300 de sa collection privée), créés entre 1839 et 1971.

 

Il y a par exemple une exceptionnelle montre au pendant en platine sertie de diamants et saphirs datant de 1923; ou encore une montre en or blanc au boitier serti de diamants baguette et au cadran pavé de diamants taille brillant présentée en 1971 mais au design toujours très actuel. La maison expose également de montre de poche surprise datant de 1928 et 1929, qui se glissaient dans la poche et permettaient de regarder l'heure discrètement pour éviter d'être impoli. Enfin, une montre trois tours dont le bracelet est le résultat d'un impressionnant travail d'orfèvrerie.

 

Au delà de montrer des créations horlogères exceptionnelles, cette petite exposition nous dévoile les transformation de la montre en fonction des évolutions artistiques et socio-culturelles. Ainsi, au 19ème siècle, les femmes privilégiaient les montres au pendant ou brochées, qu'elles arboraient comme des bijoux. Après la Première Guerre mondiale popularise la montre-bracelet qui se décline désormais dans des versions plus glamour pour les femmes. 

 

Vacheron Constantin, 2 rue de la Paix, 75002 Paris

Du 4 au 30 janvier 2021