Advertising
Advertising
11 Juillet

Botter présente une collection engagée doublée d'une expérience digitale

 

Pour leur nouvelle collection, Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh répondent au contexte actuel troublé par des silhouettes légères qui reflètent les maîtres-mots de leur jeune label Botter : upcycling, nature et engagement.

Par Matthieu Jacquet

Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
1/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
2/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
3/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
4/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
5/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
6/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
7/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
8/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
9/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
10/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
11/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
12/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
13/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
14/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
15/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
16/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
17/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
18/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
19/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
20/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
21/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
22/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
23/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
24/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
25/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
26/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
27/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
28/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
29/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
30/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
31/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
32/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
33/33
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
Image direction by JPPM studio. Style direction by Jenke Ahmed Tailly
  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

  • “Avec Botter, nous nous levons et nous nous battons pour le peuple” : voilà comment le jeune label Botter introduit sa nouvelle collection. Choisissant un poème de l’écrivaine et activiste afro-américaine Maya Angelou comme point d’ancrage, le duo formé par Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh souhaite ici insister sur l’idée de famille et de communauté, et la nécessité d’appeler à la solidarité en réponse à la crise sanitaire et au contexte actuel de lutte anti-raciste. Présentées en photos et en vidéos, mais également à travers une expérience digitale 3D qui permet d’assortir les pièces comme chez les personnages d’un jeu vidéo, les silhouettes inédites de Botter témoignent de cette aspiration à la paix plus que nécessaire en ces temps troublés : dominées par les tons blanc et crème, les vestes, shorts et pantalons sont tantôt plissés, tantôt réalisés dans des fibres végétales dont la texture évoque le lin ou la ramie, et se recouvrent parfois de fleurs d’hibiscus imprimées dans des couleurs claires ou vives.

     

    La recherche de légèreté se prolonge dans quelques chemises agrémentées de fines rayures verticales, tandis que l’esthétique du littoral – inspiration constante du label néerlandais dont l’un des deux directeurs artistiques revendique ses racines caribéennes – est ici à nouveau réinterprétée : les chaussures sont cerclées de lanières en plastique coloré telles des sandales de plage, tandis qu’un haut formé par des fils tirés depuis différentes bobines rappelle des filets de pêche, qui avaient déjà inspiré le label auparavant. Sur un tee-shirt et un sweatshirt se lisent une même phrase, “Do you see us now?”, telle une injonction à la visibilité des personnes de couleur qui insuffle à cette collection une dimension subtilement engagée.

     

    Découvrez l'expérience digitale inédite du label ici.

Botter collection printemps-été 2021 : Cloakroom digital experience

Botter collection printemps-été 2021

Advertising
Advertising
Advertising

NuméroNews