Numero

La collection Celine homme printemps-été 2021

Fashion Week

Pour la collection Celine homme printemps-été 2021, Hedi Slimane s’inspire des stars de TikTok pour une ode à l’adolescence et au clubbing, sur une playlist du rappeur Tiagz.

En décembre dernier à Londres, Hedi Slimane tirait le portrait de la star de TikTok, Noen Eubanks. C’est le début de la série photographique Portrait of a Teen Idol pour Celine qui inspire cette collection homme printemps-été 2021, conçue comme une ode à l’adolescence et à l’esprit nocturne des concerts. La collection justement baptisée The Dancing Kid est dessinée entièrement à Saint-Tropez, bien avant mars, mais sa ligne directrice se confirme alors que la jeunesse confinée échappe à l’ennui en dansant et affirme son flair créatif sur les réseaux.

 

Toujours dans cet esprit collaboratif qui caractérise Hedi Slimane, la présentation est pensée en groupe, avec le collectif français Turpentine, mais aussi les artistes américains Tyson Reeder, Gregory Edwards et Ryan Ford, tandis que le rappeur canadien Tiagz, célèbre sur TikTok, compose une version longue de son hymne They Call Me Tiago pour l’occasion. Tournée au circuit du Castellet dans le Var en France, la vidéo dévoile une immense piste sur laquelle les mannequins — aux cheveux verts, bleus ou rose, sous une casquette ou un casque — déambulent sur le rythme envoûtant des sonorités du rappeur de 22 ans.

 

Composée comme un documentaire sur la jeunesse, la collection tire ses références du phénomène des eBoys — équivalent masculin des eGirls, un archétype TikTok au style émo et très présent en ligne — et de la culture du skate. Manteau en fourrure imprimé léopard, perfecto 80’s, veste de tailleur pailletée, pull oversize en jacquard, chemise hawaïenne, pantalon de soulman à carreaux, jean déchiré ou tie & dye… Cette superposition de pièces de tous horizons est à l’image du style spontané des jeunes stars des réseaux, et donne à l’ensemble de cette collection fortement colorée une allure entre grunge et clubbing. Les pièces phares du show, des blousons en cuir brodés à la main de petites ampoules LED et estampillés "The Dancing Kid", évoquent l’éclairage tamisé des chambres adolescentes et les lumières des boîtes de nuit, et deviennent avec la situation actuelle une métaphore nostalgique de la vie nocturne. Les t-shirts à slogans Are you fucking kidding me et Nail me to this wave sont le fruit de collaborations avec des artistes — la peintre américaine Amy Sillman et le plasticien canadien Jesse Harris. 

1/88

Lire aussi

loading loading