Numero

217


Commandez-le
Numéro

Porno, coke et prostitués : 8 podcasts subversifs à (re)découvrir

Culture

Les concerts ne reviendront pas avant plusieurs mois, les terrasses sont prises d’assaut, et les salles de cinéma n’ouvriront leurs portes qu’à partir du 22 juin prochain. Autant dire qu’il reste encore beaucoup de temps à passer chez soi. Salvateurs pendant la période de confinement, les podcasts en tout genre ont connu un regain d’intérêt. Les émissions proposées sont aujourd’hui si nombreuses et diversifiées, qu’il est parfois difficile de se retrouver dans la nébuleuse des thématiques abordées. Pour les amateurs de frissons, les amoureux du plaisir et les révoltés de la société, Numéro propose une sélection de 8 podcasts subversifs à (re)découvrir.

1. L’anti-Narcos : la réalité du trafic de cocaïne

 

C’est pas comme dans les séries, Narcos tout ça. Tu ne reçois pas de cadeaux, de montre ou de chemises. Tu fais ton boulot et c’est tout”. Elie a 25 ans et livre de la drogue sept jours sur sept. Produit par Arte Radio, Le livreur de cocaïne est un podcast de Merry Royer, qui prend racine dans un rapport de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT) datant d’avril 2019. Deuxième produit illicite consommé par les Français, la cocaïne a vu sa consommation doubler en 20 ans et quadrupler chez les jeunes. Autrefois perçue comme la drogue d’une élite, souvent prise entre deux coupes de champagne, celle-ci est aujourd’hui tout autant consommée dans les milieux populaires. En suivant l’histoire d’Elie, Le livreur de cocaïne analyse le parcours du dernier maillon d’un trafic sous tension, de la “cabine”, qui trie les demandes, jusqu’aux clients.

Le livreur de cocaïne (1/2) : Aux ordres de la cabine - ARTE Radio Podcast

2. Un porno auditif et féministe

 

Invitations au plaisir pour clitos audiophiles”. Tel est le slogan de Voxxx, l’un des premiers podcasts pornos francophones, initié par la militante Olympe de G et la cam girl Lélé O. Abandonnant les images, le podcast invite ses auditrices à laisser la place aux fantasmes au travers de séances de masturbation guidées. En plein confinement, les podcasts pornographiques, tout comme les applications de rencontre, connaissent une hausse d’écoutes sans précédent, comme le précise Maïa Mazaurette, autrice de la rubrique Le sexe selon Maïa du quotidien Le Monde. Mais avant de devenir aussi populaire et diversifié, le porno auditif est né sur Reddit, pratiqué par des amateurs. Avec Voxxx, les femmes, dont le désir a trop longtemps été ignoré par le porno, deviennent les maîtresses de leur sexualité, comme le rappelle Olympe de G : “On propose aux femmes de se toucher plus, de se toucher mieux”.

 

Retrouvez tous les épisodes sur le site Internet de Voxxx.

 

3. Le magot était sous le cimetière

 

Du lundi au vendredi, Elisabeth Quin anime 28 minutes, le magazine d’actualité d’ARTE. Du dernier album de Sébastien Tellier au racisme dans la police, en passant par le premier livre d’Adèle Van Reeth… En 45 minutes – et non 28 –, l’équipe décortique l’actualité entre longs entretiens, enquêtes sur le terrain et reportages en tout genre. Fin 2019, Les histoires de 28 minutes voit le jour sous la forme d’une série de podcasts, rejeton talentueux de l’émission télévisée. Journalistes, écrivains ou témoins, les invités de 28 minutes s’emparent du micro pour raconter des “histoires”, qui n’ont guère en commun avec les contes que l’on lit le soir. Dès le troisième épisode, Elise Pouettre-Schwabedissen revient sur le parcours de Michel Fourniret qui, aidé de sa femme, viole et tue plus d’une dizaine d’adolescentes de 1987 à 2003. Au-delà de ses crimes, Elise Pouettre-Schwabedissen, avec la journaliste Patricia Tourancheau, raconte, avec une voix pénétrante la manière dont le tueur en série a mis la main sur un stock d’or dissimulé dans un cimetière…

 

Retrouvez tous les épisodes sur le site Internet d’Arte Radio.

 

4. Virginie Despentes, invitée des Couilles sur la Table

 

Depuis 2017, Victoire Tuaillon bouscule les codes de la masculinité dans le brillant podcast Les Couilles sur la Table, qui figure parmi les podcasts français les plus populaires. Fin 2019, l’émission produite par Binge Audio accueille l’écrivaine Virginie Despentes, dont les apparitions dans le paysage médiatique français se font rares. L’entretien, réparti sur quatre épisodes, aborde des thèmes comme la paternité, l’homosexualité, les violences conjugales ou encore la prostitution, sur une durée de plus de deux heures. “La virilité traditionnelle est une entreprise aussi mutilatrice que l’assignement à la féminité” peut-on entendre dès le premier épisode, preuve que l’autrice de King Kong Théorie, choisit toujours aussi bien ses mots, treize ans après la publication de son essai culte.

Virginie Despentes - Meuf King Kong

5. À la poursuite de la chlamydia

 

Là, c’est le moment précis où ma petite vie tranquille s’est pris un tsunami dans la gueule”. Janvier 2017, Anouk Perry, rédactrice pour Madmoizelle et passionnée par le journalisme d’investigation, apprend qu’elle est infectée de la chlamydia, une Infection Sexuellement Transmissible. Débute alors une enquête sans repos et pleine de rebondissement, repartie sur cinq épisodes, alors qu’Anouk part à la recherche de la personne qui lui aurait transmis la chlamydia. Diffusé pour la première fois en septembre 2018, le podcast tranche avec son thème peu joyeux grâce à son ton léger et drôle. “Ça me paraissait irréel. Pour moi la chlamydia c’est une maladie de séries, pour découvrir qui couche avec qui” peut-on entendre des le premier épisode, alors qu’Anouk apprend la nouvelle qui va changer sa vie. Mêlant humour et éducation sexuelle, Qui m’a filé la chlamydia ? se veut sans complexe ni tabou, proposant une sensibilisation à une IST méconnue – alors qu’elle est, paradoxalement, la plus répandue chez les jeunes.

 

Retrouvez tous les épisodes sur le site Internet de Nouvelles Écoutes.

 

6. Métro, bourraux, dodo

 

Mon plus beau dossier, c’est un jeune homme qui a découpé une prostituée”. Avocate pénaliste, Alice, 36 ans, est fascinée par les faits divers. Elle a défendu des agresseurs, des violeurs en série, des assassins. Mis en ligne en février 2017, L’avocate du diable, un documentaire de Merry Royer, prête le micro à celle qui passe sa vie à défendre l’indéfendable. Un parcours qui fait tout de suite écho à la carrière imposante de Jacques Vergès, surnommé “l’avocat de la terreur”. Redouté, parfois haï, il a défendu le terroriste vénézuélien Carlos, le chef de la Gestapo de Lyon Klaus Barbie ou encore Simone Weber, accusée d'avoir coupé en morceaux son amant… Des dizaines d’années plus tard, Alice confie à Arte Radio avoir fait raconter des histoires fantaisistes par ses clients, dans le but d’attendrir la cour : “Moi je ne suis pas soumise à la vérité”. Sa seule ligne de conduite : l’intérêt du client.

L'avocate du diable - ARTE Radio Podcast

 

7. Le crime était presque parfait

 

2014 marque sans doute le début de l’âge d’or du podcast. Aux États-Unis, Netflix est un temps délaissé pour Serial, une série d’investigation haletante, enregistrée et montée semaine après semaine, qui avance à l’aveuglette. Légère différence avec les productions Netflix ou HBO, Serial ne s’affiche pas sur les écrans. Il s’écoute, narré par la journaliste Sarah Koenig. Alors qu’au même moment, True Detective met en scène deux inspecteurs qui replongent dans une vieille affaire de meurtre, Serial, se penche sur le meurtre d’une adolescente en 1999, pour lequel son petit-ami a été très vite inculpé, malgré les nombreuses zones d’ombre liés à l’affaire… Rapidement, l’émission devient le podcast le plus téléchargé de l’histoire, et compte aujourd’hui 3 saisons, qui mettent en lumière les lacunes et défaillances du système judiciaire américain.

 

Retrouvez tous les épisodes sur le site Internet d’Insider.

 

8. La prostitution sous toutes ses coutures

 

Loubna, la trentaine, se définit comme une “ex-pute. Elle est l’animatrice du Putain de podcast, une série de grands entretiens avec des travailleuses et travailleurs du sexe qui évoquent leur vécu, leur vision de la prostitution, leurs opinions concernant sa dépénalisation. À ce jour, l’émission compte 6 épisodes, avec des punchlines aussi marquantes que : “Quand t’as jamais sucé une bite pour 150 balles, tu la ramènes pas trop sur les conséquences que ça peut avoir”. Les invitées vont de Lila, ancienne travailleuse du sexe, à Rose, une maman vivant seule grâce à l’AGG (allocation adulte handicapé), qui complète ses revenus en se prostituant. Loubna, quant à elle, devient travailleuse du sexe à 24 ans, “sur un coup de tête”, dégoûtée du monde salarial. Les épisodes, qui durent plus d’une heure chacun, offrent un moment de réflexion sur le statut des travailleuses et travailleurs du sexe, et appelle à la décriminalisation de leur activité. Selon son animatrice, la pénalisation des clients ne fait qu’exacerber la vulnérabilité de celles qui sont déjà sujettes à tous les risques.

 

Retrouvez tous les épisodes sur Soundcloud.

 

Lire aussi

loading loading