Numero

216


Commandez-le
Numéro
06

Comment “Under The Skin” a-t-il renversé les codes du thriller ?

Cinéma

À l'occasion de la sortie de “Under The Skin” sur la plate-forme OCS, Numéro revient sur ce film, entre thriller et science-fiction, qui met en scène Scarlett Johansson en nymphe extraterrestre dans une sombre épopée mortuaire.

/4

Avez-vous déjà rêvé – alors que vous faisiez de l'auto-stop dans le froid glacial écossais – d'être recueilli au bord de la route par une femme à la beauté magnétique ? À l'issue de ce songe, cette nymphe chimérique s'est-elle révélée être l'actrice américaine Scarlett Johansson ? À défaut d'avoir roulé en voiture avec l'actrice américaine, Jonathan Glazer semble avoir fait de ses rêves une réalité : il a pensé à mettre en scène l'histoire d'une femme extraterreste tueuse d'hommes, interprétée par Scarlett Johansson, dans son troisième film, Under The Skin. 

 

Après avoir réalisé d'excellents clips pour le groupe de rock Radiohead (Street Spirit et Karma Police) et dirigé Nicole Kidman dans le trop confidentiel Birth (2004), le cinéaste britannique aussi rare que talentueux Jonathan Glazer revient bouleverser le cinéma mondial avec son nouveau long-métrage, Under The Skin. Adapté du roman Sous la peau de Michel Faber et selectionné à la Mostra de Venise en 2013, le film est une plongée fascinante dans l'Ecosse prolétaire, le genre de province reculée qu'affectionne le réalistateur engagé Ken Loach. Dans Under The Skin, on suit une femme à la sensualité innée, séduisant les hommes qu'elle croise sur son chemin pour les embarquer dans une aventure sensorielle inédite… La mort. 

 

À la croisée entre le thriller et le film de science-fiction, Under The Skin brille par sa capacité à troubler le spectateur : il emmène dans une contrée inconnue, un territoire de cinéma jamais exploré auparavant, où la femme rêvet le costume du légendaire vampire masculin, dévorant toutes celles qu'il croise sur sa route. Cette fois, on assiste à l'épopée d'une femme tueuse d'hommes et c'est inédit. Salué par la critique, Under The Skin, véritable objet cinématographique, laisse béat par son caracyère troublant : Scarlett Johansson, mi-chimère mi-humaine, se rèvèle être une extraterrestre à la fois forte et vulnérable, se glissant dans la peau de toutes les femmes parties trop tôt. Un film éminemment féministe, qui cultive encore aujourd'hui le mystère et célèbre la beauté de l'iconique actrice de Vicky Cristina Barcelona.

 

Under The Skin (2013) de Jonathan Glazer, disponible sur OCS.

 

“Under The Skin” (2013) de Jonathan Glazer

Lire aussi

loading loading