Numero

Fêtez Halloween avec Roger Corman, le pape de la série B

Cinéma

Pour célébrer Halloween, la plateforme Mubi met à l’honneur le légendaire réalisateur et producteur Roger Corman en diffusant 3 films d’épouvante : “Un Baquet de sang” (1959), “La Femme guêpe” (1959) et le culte “La Petite Boutique des horreurs” (1960) avec Jack Nicholson. Un bon moyen de se faire des frayeurs sans sortir de chez soi. 

Roger Corman © Mubi

Considéré comme le pape des films à petit budget, Roger Corman a conquis Hollywood au début des années 60 avec une méthode qu’il résume dans son autobiographie Comment j’ai fait 100 films sans jamais perdre un centime (rééditée en 2018 aux éditions Capricci). Sur les plateaux de cinéma, le réalisateur traque la moindre dépense, réutilise des décors existants, triche avec les autorisations et tourne le plus rapidement possible. En 65 ans de carrière, Roger Corman a réalisé ou produit des centaines de films de tous genres – épouvante, fantastique, films de gangster, science-fiction, western – et lancé les carrières de nombreuses figures du cinéma américain comme Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Peter Bogdanovich, James Cameron, Jonathan Demme ou encore les comédiens Charles Bronson et Jack Nicholson. On regarde aujourd’hui son œuvre comme une série de longs-métrages excentriques et amusants, parfaitement représentée par les trois films d’horreur sélectionnés par Mubi à l’occasion d’Halloween.



 

1. “La Petite Boutique des horreurs” (1960), la révélation Jack Nicholson

Bande-annonce – “La Petite Boutique des horreurs” (1960) de Roger Corman

Le jeune employé d'un fleuriste découvre une plante mystérieuse qui grandit de manière inattendue et devient très vite une attraction touristique. Seul bémol : celle-ci se nourrit exclusivement de sang humain et le jeune homme, attaché à lui fournir de nombreuses victimes, se retrouve pourchassé par la police. Roger Corman réalise La Petite Boutique des horreurs (1960) comme une plaisanterie, tournée en seulement deux jours. Malgré un accueil assez tiède à l’époque, le film est aujourd’hui considéré comme un classique de la série B, mémorable pour sa galerie de personnages extravagants mais surtout pour avoir offert l’un de ses premiers rôles à l’acteur Jack Nicholson – qui teste déjà son large sourire inquiétant aperçu plus tard dans le Shining (1980) de Stanley Kubrick.  


 

2. “Un Baquet de sang” (1959), une parodie de film d’horreur

Bande-annonce – “Un Baquet de sang” (1959) de Roger Corman

Un barman pratique la sculpture et rêve de devenir artiste. Mais ses premières tentatives sont désastreuses. Un jour, il tue un chat par accident et enrobe son corps d'argile pour en faire une statue. Suite au succès rencontré par cette étrange trouvaille, les cadavres vont se multiplier. Désireux de s'éloigner des films d'horreur habituels, Roger Corman et son scénariste Charles B. Griffith décident de réaliser une comédie noire sur la culture beatnik, en vogue chez les artistes de l'époque. Lors de la sortie du film en 1959, la production promet au public qu’Un Baquet de sang les rendra “malade, malade, malade... de rire”. 

 

 

3. “La Femme guêpe” (1959), des meurtres à prendre avec beaucoup de second degré

Bande-annonce – “La Femme guêpe” (1959) de Roger Corman

En testant sur elle-même un mystérieux élixir permettant de rester éternellement jeune, la directrice d’une fabrique de produits de beauté se transforme en femme guêpe. Elle sera bientôt prise malgré elle dans un incontrôlable élan meurtrier. Malgré un budget famélique et des acteurs pas toujours très bons, La Femme guêpe (1959) nous pique par ses dialogues d’un humour décapant et ses décors ultra-kitsch. Un film au scénario complètement démentiel à prendre avec beaucoup de second degré.

 

 

Triple programme Roger Corman pour Halloween, disponible sur Mubi.

Lire aussi

loading loading