Numero

217


Commandez-le
Numéro

Quelles protections solaires préservent les océans ?

Beauté

Zoom sur 5 produits solaires engagés qui limitent l’impact sur les milieux aquatiques. 

25 000 tonnes de crèmes solaires sont jetées dans les mers et les océans chaque année ! Les nanoparticules et produits chimiques (oxybenzone ou octinoxate en tête) contenues dans leurs formules entraînent la disparition des poissons, plancton et des coraux qui blanchissent entraînant une modification d’un écosystème essentiel à notre planète. Parce qu’il n’est pas question d’aller au soleil sans se protéger, on privilégie des formules biodégradables avec des filtres minéraux !

Reversant 1% de ses ventes à la protection des océans, le n°1 des solaires bio, lance sa formule certifiée bio et vegan haute tolérance en format cabine et dans un flacon de plastique végétal. "Spray Solaire Format Voyage SPF 50", ALPHANOVA SUN, 15,90 euros les 90 g. 

Ne conservant que 4 des 9 filtres habituellement utilisés, la ligne revendique des formules hautement biodégradables avec de l’huile de raisin réparatrice, des polyphénols de pépins de raisin et un extrait d’épicéa antioxydants. "Spray Solaire Lacté", SPF 30, CAUDALIE. 22,20 euros, les 150ml.

100 % biodégradable, la formule teintée certifiée bio associe zinc et dioxyde de titane à des huiles végétales et un extrait d’algues rouges. "Crème Solaire SPF 50", ALAENA. 42 euros les 50 ml.

Avec ses filtres minéraux et organiques dont les fameux Mexoryl, cette formule revendique ne pas agir sur les coraux ni sur la photosynthèse des microalgues. Bon point, le nouveau tube affiche 45% de plastique en moins qu’un tube classique du marché. "Lait Hydratant Anthélios 50+", LA ROCHE-POSAY. 16 euros, les 200 ml.

La marque bio chouchou des surfeurs associent l’algue rouge à des filtres minéraux. Coup de cœur pour sa version teintée en 3 nuances qui matifie et soigne en plus de protéger. "Crème Solaire Visage Teintée", LABORATOIRES DE BIARRITZ. 19,90 euros, les 50 ml.

1/2

Lire aussi

loading loading