Numero

216


Commandez-le
Numéro

Jeff Koons explose un nouveau record

Art

Une œuvre de Jeff Koons, “Rabbit”, s’est vendue hier soir à 91,1 millions de dollars. L’artiste américain explose une nouvelle fois le record de vente pour un artiste vivant après s’être fait détrôner, en novembre 2018, par David Hockney.

“Rabbit” de Jeff Koons (1986), Christie’s.

Ses œuvres sont décrites comme idiotes, cartoonesques, sinistres, sexy ou encore iconiques. Personne ne semble d’accord sur Jeff Koons, mais les chiffres parlent d'eux-mêmes quant à l’engouement provoqué par l’artiste américain. Mercredi 15 mai, son fameux Rabbit, un lapin en acier brillant de 102 cm, s’est vendu à 91,1 millions de dollars (près de 81 millions d’euros) lors d’une vente aux enchères organisée par la maison Christie’s à New York. Pièce tirée d’une série de trois sculptures réalisées en 1986, l’œuvre est partie à 20 millions de dollars au-dessus du prix de départ. Jeff Koons devient ainsi l’artiste vivant le plus cher, record jusque-là détenu par David Hockney. En novembre dernier, Portrait of an Artist (Pool with Two Figures) est adjugé à 90,3 millions de dollars (près de 80 millions d’euros) et détrône… Jeff Koons et son Balloon Dog (Orange) parti, lui, à 58,4 millions de dollars en 2013 (environ 51 millions d’euros).

 

Ce record permet à Christie’s de remporter la manche contre Sotheby’s. Les deux maisons de vente, en éternelle compétition, se battent pour réaliser la plus grosse vente du mois de mai à New York. Face au Rabbit de Jeff Koons, Sotheby’s proposait le lendemain à la vente Tête d’homme hurlant, un tableau de Francis Bacon adjugé à 50 millions de dollars (près de 45 millions d’euros). Ces deux artistes représentent des visions de l’art très différentes. D’un côté, une peinture de Francis Bacon, reconnu par tous comme un maître de l’art moderne, dont la technique accomplie permet de sublimer l’angoisse et le morbide. De l’autre, une sculpture de Jeff Koons, artiste clivant, habitué aux polémiquesdont le travail est soit décrié, soit porté aux nues. Figure incontournable d’une certaine forme d’ironie postmoderne, il élève le kitsch au rang d’œuvre d’art.

 

À noter qu’une toile de la série des Meules de Claude Monet s’est vendue à 110,7 millions de dollars (environ 98,7 millions d’euros) mardi 14 mai à New York lors d’une vente aux enchères organisée par la maison Sotheby’s. Le tableau établi, lui aussi, un nouveau record pour l’artiste et l’impressionnisme.

Lire aussi

loading loading