Numero

Banksy vient en aide aux migrants en créant son propre navire humanitaire

Art

Le street-artiste britannique Banksy est l'instigateur d’un nouveau projet surprenant, tenu secret depuis 2019 : le financement et la décoration d'un navire humanitaire. Baptisé “Louise Michel” et en mer Méditerranée depuis le 18 août dernier, ce dernier est destiné à sauver les migrants en danger se dirigeant vers l'Europe. 89 personnes ont déjà été secourues. 

Le “Louise Michel” financé par Banksy a déjà secouru 89 migrants en mer Méditerranée.

“Banksy a financé un navire pour sauver les migrants qui risquent leur vie pour rejoindre l’Europe depuis l’Afrique du Nord.” Cette surprenante information – provenant du quotidien britannique The Guardian  – vient seulement d'être divulguée hier soir après le premier sauvetage en mer du navire baptisé Louise Michel. L’équipage a en effet déjà secouru 89 personnes dans la Méditerranée, dont 14 femmes et 4 enfants. Par peur de compromettre les missions de sauvetage prévues et d’attirer l’attention des autorités, le bateau a secrètement quitté le port espagnol de Borriana, à quelques kilomètres de Valence, le 18 août dernier. Mais si le célèbre street-artist britannique à l'identité encore secrète a bien financé le projet, c'est la militante allemande Pia Klemp qui est ici la capitaine du navire. L'année dernière, Banksy l’avait contactée par mail en la missionnant d’acheter un navire rapide capable de devancer les garde-côtes libyens. 

 


Peint en fuchsia, ce yacht original de 31 mètres de long est orné d’un graff inédit réalisé par Banksy. On retrouve la mystérieuse figure de la petite fille, personnage de son œuvre célèbre Girl with Balloon, en gilet de sauvetage et tenant une bouée en forme de coeur. Car aujourd'hui, les oeuvres de Banksy sont estimées à plusieurs millions d’euros et sont nombreuses à attiser la convoitise. En octobre 2018, cette dernière création avait justement été vendue à un million de dollars par la maison Sotheby’s avant de s'autodétruire sous les yeux des collectionneur ébahis, grâce à un mécanisme installé par l'artiste lui-même.

 

Composé de dix membres se revendiquant militants anti-fascistes et anti-racistes, l'équipage du Louise Michel n'a toutefois pas été rejoint par Banksy lui-même, comme l'a confirmé The Guardian. Si l'artiste souhaite une fois de plus conserver son anonymat, son implication financière et artistique dans ce projet humanitaire témoigne indéniablement de son engagement en vertu d'un changement politique radical à l'international, particulièrement en matière de gestion et d'accueil des migrants. Nullement surprenant, donc, que le navire ait adopté le nom de cette nstitutrice militante anarchiste et féministe et qui a marqué le Paris du XIXe siècle. Surnommée la “Vierge rouge” ou la “Louve avide de sang” par ses détracteurs mais aussi révérée pour ses idées progressistes, Louise Michel fait en effet partie des plus grandes figures révolutionnaires de son temps, adulée par Victor Hugo ou Georges Clemenceau. Gageons que ce prestigieux patronyme portera chance à cette mission importante, à l'heure où l'année 2020 connaît une augmentation d'embarcations très risquées de migrants partant d'Afrique du Nord pour se diriger vers l'Europe. 

 

Lire aussi

loading loading