Chanteur

Hervé

Figure majeure de la nouvelle scène pop française, Hervé, de son vrai nom Hervé Le Sourd, est un producteur, auteur-compositeur interprète et musicien français naviguant entre chanson française, musique électronique, rythmes survoltés des années 80 et rap. En 2015, il se fait connaître comme la moitié du duo britannique Postaal, groupe aux sonorités soul et électroniques qu’il cofonde avec le britannique Dennis. Dès 2018, Hervé développe son projet solo où il mêle des textes poétiques à des rythmes acérés, lors de performances scéniques endiablées qui le conduisent à faire la première partie du chanteur Eddy de Pretto lors de sa tournée. Son titre Si bien du mal cumule aujourd’hui 5,1 millions de vues sur YouTube. Posté lors de la première semaine du confinement en 2020, il est aussitôt devenu viral sur les réseaux sociaux grâce à un clip à l’esthétique DIY où le chanteur fait  des crêpes, confiné dans son studio. En février 2021, Hervé se voit ainsi sacré “révélation masculine de l’année” aux Victoires de la musique pour son album Hyper.

Hervé en concert sur la scène du Festival des Vieilles Charrues 2021. © Jérémy Kergourlay

1. Hervé, du football à la musique

 

Hervé, de son vrai nom Hervé Le Sourd, est un producteur, auteur-compositeur interprète et musicien français, né le 19 février 1991 à Saint-Cyr-l’École, en Ile-de-France. Alors que son père vit en Bretagne, il grandit avec sa mère, à  Fontenay-le-Fleury. Dès son plus jeune âge, il développe une passion pour le football, sport où il excelle en tant que défenseur. À l’âge de 12 ans, Hervé débute les cours de piano. C’est à 16 ans qu’il décide de se pleinement consacrer à la musique, tirant un trait sur sa potentielle carrière de footballeur professionnel. Il apprend alors, en autodidacte sur YouTube les secrets de la production musicale en regardant les vidéos de star telles que les rappeurs Kanye West et Timbaland et commence à écrire ses premières chansons. En parallèle, il enchaîne les petits boulots, de déménageur à homme de ménage en passant par vendeur de glaces.

 

Hervé par Romain Sellier © Romain Sellier

2. Le succès en Angleterre avec le groupe Postaal

 

Été 2015, le groupe d’électro-pop français The Shoes, fondé en 2007, et qui avait créé le buzz en 2012 avec son clip de son titre Time to Dance sur lequel on apercevait les acteurs Jake Gyllenhaal et Callum Turner ainsi que la chanteuse FKA Twigs, sort un nouveau titre en collaboration avec Postaal. Ce morceau révèle alors le duo caché derrière ce mystérieux nom, composé du britannique Dennis et du breton Hervé et créé par Polydor et General POP. Ce projet aux sonorités électroniques et aux accents pop et soul s’abreuve d’influences variées, allant de la French Touch des Daft Punk au hip-hop de Lauryn Hill en passant par la chanson de Serge Gainsbourg. Le premier single (Taking My) Freedom, sorti en 2016, est un succès. En 2018, Postaal sort un album homonyme.

Hervé en concert sur la scène du Festival des Vieilles Charrues 2021. © Jérémy Kergourlay

3. Les débuts d’un projet solo et des collaborations avec Eddy de Pretto et Johnny Halliday 

 

En 2017, en parallèle de son groupe, Hervé sort un premier titre solo, le single Mélancolie FC, hommage à sa passion pour le football, lui qui soutient le FC Lorient depuis son plus jeune âge. Avec son titre Va piano, sorti l’année d’après, il dévoile ses talents d’écriture, alors qu’il avait déjà écrit de nombreux titres pour son groupe Postaal. Il mêle avec brio des textes introspectifs, une rythmique électronique et des sonorités de piano acoustique. Le chanteur Eddy de Pretto le choisit pour faire la première partie de sa tournée en 2018, ce qui lui permet de dévoiler ce qui fera par la suite son succès : une énergie folle et une capacité à électriser la foule avec ses pas de danse. Mais ce côté hyperactif s’accompagne aussi pour une passion pour le travail des mots. Cette même année, Hervé rencontre en studio le chanteur Maxime Nucci, connu pour son projet Yodelice, et qui travaille à l’époque sur un projet d’album avec le monstre sacré du rock’n’roll français, Johnny Halliday. Hervé et Yodelice composent ensemble trois titres qui figureront sur l’album posthume de Johnny, Mon pays c’est l’amour qui paraît à la fin de l’année 2018.

4. La révélation Hervé avec l’album “Hyper”

 

Ces nombreuses collaborations mettent en lumière la talent de l’artiste qui signe sur le label Initial Artist Services, représentant déjà Angèle, Clara Luciani ou encore Eddy de Pretto. Dès 2018, Hervé travaille sur son projet d’album solo, sur lequel il compose, écrit et chante. Intitulé Hyper, l’album sort en juin 2020, pendant la pandémie. L’artiste qui a vécu un temps en Angleterre s’inspire de la scène Madchester (scène de Manchester infusée de drogue, et mélangeant dance music et rock), Hervé rendant hommage à l’intérieur du club de l’Hacienda et à ses mythiques rayures jaunes et noires sur la pochette de l’album, qui mêle bedroom pop, rap, et chanson française. Pendant le premier confinement, Hervé sort le premier titre, Si Bien du Mal, et tourne le clip dans sa cuisine. Le morceau et la vidéo font le buzz sur les réseaux sociaux, et sont même à l’origine d’un challenge où les internautes font des crêpes dans leur cuisine en dansant sur le titre. C’est le début du succès pour Hervé, qui enchaîne les clips et les titres poétiques comme, dans Maelström, ode à la libération où il court en pleine campagne. En novembre, l’artiste devait se produire à l’Olympia, mais le concert est annulé suites aux restrictions liées au Covid-19. À la place, Hervé se produit sur scène dans un live intimiste où il dévoile même les coulisse du show. En février 2021, c’est la consécration : il est sacré Révélation masculine de de l’année aux Victoires de la Musique. Il se produit aussi sur la scène des Victoires de la musique 2022. En février 2023, Hervé sera à la Cigale pour un concert.