Greg Lulay, l’exposition de Philip-Lorca diCorcia dans l’espace parisien de la galerie rassemble des œuvres réalisées à la fin des années 90 et au début des années 2000. Pourquoi David Zwirner a-t-il choisi de revenir à ces travaux ?

Greg Lulay : Entre 1997 et 2008, Philip-Lorca diCorcia a réalisé onze séries de photographies en collaboration avec le directeur créatif de W, Dennis Freedman. Ces sujets restent parmi les projets éditoriaux les plus ambitieux de la décennie ; diCorcia et Freedman ont traversé le monde pour les réaliser, du sommet du World Trade Center à un célèbre club échangiste parisien. Présentées à Paris, ces images semblent très pertinentes aujourd’hui : l’une montre une femme seule dans un avion, une scène extrêmement puissante en cette période où les déplacements ont été très réduits. Plusieurs images ont aussi été réalisées à Paris. L’une des plus iconiques représente l’actrice française Isabelle Huppert dont le visage se détache d’un groupe de passants dans une rue parisienne bondée.

 

 

“Ces clichés proposent un équilibre délicat entre glamour et détermination, imagination et ironie.”

 

 

Quel serait le fil rouge de cette nouvelle sélection ?
G.L. : 
Bien que l’exposition rassemble des photographies issues de différents projets éditoriaux réalisés entre 1997 et 2008, elles tissent ensemble des récits denses, parfois loin de l’emphase habituelle de la beauté conventionnelle que l’on retrouve dans l’industrie de la mode. À la place, ces clichés proposent un équilibre délicat entre glamour et détermination, imagination et ironie.

 

Des photographies ou séries inédites y sont-elles dévoilées ?

G.L. : Nous présentons trois clichés qui n’ont jamais été montrés par la galerie. Et en parallèle de l’événement parisien, nous inaugurons une exposition exclusivement en ligne intitulée Philip-Lorca diCorcia: Heavenly Bodies. On y verra trois nouvelles images d’une série réalisée en 2018, à l’occasion de l’exposition Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination au Metropolitan Museum of Art de New York.

 

Philip-Lorca diCorcia, jusqu'à la fin juillet à la galerie David Zwirner, Paris 3e. 

 

 

Découvrez la programmation complète du Paris Gallery Weekend ici, du 2 au 5 juillet 2020.