Numero

Art Basel Hong Kong : 7 stands en ligne à découvrir sans attendre

Numéro art

Contrainte d'annuler sa huitième édition, la foire Art Basel Hong Kong a eu une idée : rendre accessible en ligne au monde entier le contenu proposé par ses galeries, via une plateforme intitulée “Online Viewing Rooms”. Jusqu'au mercredi 25 mars, ce sont les espaces de 233 galeries que le public peut ainsi visiter, virtuellement et gratuitement, pour y découvrir de nombreuses œuvres inédites, enrichies d'informations complémentaires. Afin de profiter du dernier jour de cette opportunité, voici notre sélection de 7 stands à ne pas manquer. 

1. Un hommage à la peinture figurative chez David Zwirner

 

La méga-galerie David Zwirner propose sa sélection d’artistes qui ont récemment contribué au renouveau de la peinture figurative, genre boudé par l’art contemporain à la fin du XXe siècle et à l’orée du XXIe. Outre les œuvres d’Alice Neel, de Chris Ofili ou encore de Kerry James Marshall, on découvre la réinterprétation par Jeff Koons de l'iconique Printemps de Botticelli : celle-ci se compose d’une reproduction du fameux tableau de la Renaissance à laquelle l’artiste américain ajoute une “gazing ball” – l’une de ses fameuses boules bleues réfléchissantes. Cette pièce inédite s’inscrit dans une série réalisée pour sa prochaine exposition à Florence.

1/14

Galleria Continua : Leandro Erlich, “The Cloud (France)” (2016). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

Galleria Continua : Pascale Marthine Tayou, “Graffiti Neon (blue)” (2018). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

 

2. L’ombre et la lumière à la Galleria Continua

 

Articulée autour de la polarité entre lumière et obscurité, la sélection d’œuvres de la Galleria Continua explore la profondeur, les reliefs et les contrastes afin de jouer avec la perception du spectateur. Les miroirs sont au cœur de cette présentation : on y retrouve un miroir circulaire d’Anish Kapoor, mais aussi trois miroirs rectangulaires de Michelangelo Pistoletto recouverts partiellement de formes noires opaques. À ceux-ci se joignent notamment plusieurs œuvres d’Antony Gormley et des sculptures en verre ou néons de Pascale Marthine Tayou.

David Kordansky Gallery : Torbjørn Rødland, “Corpus Gnosticum” (2013 - 2015). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

David Kordansky Gallery : Torbjørn Rødland, “Yellow Bird Mitten no. 1” (2018). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

3. Les détails photographiques de Torbjørn Rødland à la David Kordansky Gallery

 

 

La David Kordansky Gallery a choisi de se concentrer sur l’œuvre d’un seul photographe : Torbjørn Rødland. Basé à Los Angeles, cet artiste d’origine norvégienne travaille uniquement à l’argentique, capturant des instants tendres et des mises en scène aux portes du surréalisme. Souvent caressées par une lumière douce, ses prises de vue, du portrait au paysage, oscillent entre sensualité, humour discret et bienveillance d’un regard familier. 

Lisson Gallery : Mary Corse, “Untitled (Yellow/Black/White Band Beveled)” (2014). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

Lisson Gallery : Ryan Gander, “I be...(xxv)” (2018). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

4. Une méditation sur le pictural à la Lisson Gallery

 

À travers les œuvres de neuf artistes, la Lisson Gallery interroge la peinture comme médium et matérialise son essence et ses limites telles qu’elles furent explorées depuis le XXe siècle. Ainsi, Mary Corse, Carmen Herrera et Joanna Pousette-Dart reviennent à une peinture élémentaire et minimaliste avec leurs toiles abstraites bâties sur des contrastes colorés et géométriques. Le sculpteur Ryan Gander explore, lui, les frontières du tableau en présentant un cadre vide partiellement couvert par un drap, tandis que l’artiste Lee Ufan appelle au silence en n’appliquant que deux puissantes traînées de pigments colorés près des bords de son vaste support écru.

Annely Juda Fine Art : David Hockney, “The Arrival of Spring in Woldgate, East Yorkshire in 2011 (twenty eleven)” (17 May, 2011). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

Annely Juda Fine Art : David Hockney, “The Arrival of Spring in Woldgate, East Yorkshire in 2011 (twenty eleven)” (3 January, 2011). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

5. David Hockney annonce le printemps chez Annely Juda Fine Art

 

Cela fait maintenant plus de dix ans que l’incontournable David Hockney s’essaie à une technique très contemporaine : la peinture à l’iPad. En 2011, alors installé dans la région du Yorkshire de l’Est, le Britannique travaille pendant plusieurs mois à retranscrire sur tablette l’atmosphère et les couleurs des journées changeantes de ces paysages anglais, particulièrement celles d’un hiver qui s’éteint pour laisser place aux lumières d’un printemps nouveau. La galerie londonienne Annely Juda Fine Art présente les 49 dessins numériques de cette série, tous réalisés en plein air par l’artiste.

Hakgojae Gallery : Nam June Paik, “Sfera / Punto Elettronico” (1990). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

Hakgojae Gallery : Suknam Yun, “Mother III” (1993 - 2018). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

6. La radicalité de l’art contemporain coréen chez Hakgojae Gallery

 

Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, le rayonnement international et l’émancipation de la Corée du Sud sont notamment passés par des artistes avant-gardistes et transgressifs aux pratiques et aux sujets inédits. La Hakgojae Gallery expose ici quelques-uns des grands représentants de ce renouveau artistique avec, entre autres, plusieurs installations de Nam June Paik, pionnier de l’art vidéo ayant exploité dès les années 60 le support télévisuel, numérique et technologique comme médium d’expression artistique, ainsi que la sculpture Mother III de l’artiste féministe Suknam Yun, qui a concentré nombre de ses œuvres autour de la figure de la mère afin d’illustrer la place de la femme dans la société coréenne.

Victoria Miro : Hernan Bas, “Supercut (look 9)” (2019). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

Victoria Miro : Doug Aitken, “Inside Out” (2019). Art Basel Hong Kong Online Viewing Room

7. L'humain en pleine introspection chez Victoria Miro

 

Prenant comme thème la représentation de la figure dans l’espace, la galerie Victoria Miro propose un ensemble de sculptures et de peintures qui proposent chacune un regard sur la place de l’être humain dans son environnement. Entre les portraits peints à l’huile ou à l’acrylique par Hernan Bas, Alice Neel, Celia Paul et Chantal Joffe, les sculptures en marbre de Doug Aitken ou en Epoxy patiné du duo Elmgreen & Dragset et le paysage dépeuplé et hallucinatoire de Tal R, les œuvres choisies présentent un monde mélancolique où flottent des individus solitaires en proie à l’introspection. 

 

Art Basel Hong Kong : Online Viewing Rooms, jusqu'au 25 mars.

Lire aussi

loading loading