Advertising
Advertising
06 Avril

Qui est Thundercat, le génie derrière Kendrick Lamar?

 

Ce vendredi 3 avril paraissait “It Is What It Is”, quatrième album studio du Californien Thundercat. Producteur de renom, il s’était déjà distingué en collaboration avec le rappeur Kendrick Lamar sur “To Pimp A Butterfly”, disque culte de la dernière décennie. 

Par Lolita Mang

Thundercat - 'Black Qualls (feat. Steve Lacy & Steve Arrington) [Single Version]' (Official Audio)

It Is What It Is, ou bien “Ainsi soit-il” en français, c’est le titre du dernier album du Californien Thundercat, dont les morceaux sont une véritable plongée dans les années 70. Musicien et producteur de renom, Stephen Lee Bruner – de son vrai nom – a livré ce vendredi 3 avril un quatrième opus à la fois rêveur et groovy, teinté d’hommages et de mélancolie. En quinze titres, l’Américain propose l’un des disques les plus réussis de ce début d’année.  

 

La tribu musicale de Thundercat

 

Il est considéré comme le génie créatif derrière l’un des albums les plus influents de la dernière décennie : To Pimp A Butterfly (2015), de Kendrick Lamar. Thundercat avait remporté le Grammy Awards pour de la meilleure collaboration rap/chanson pour le morceau These Walls, extrait du disque. Passionné du travail de groupe, le musicien sait toujours bien s'entourer, comme le prouve la liste vertigineuse des artistes qui sont déjà passés en studio avec le producteur : de Snoop Dogg aux Red Hot Chili Peppers, en passant par la chanteuse Kali Uchis. Et son nouvel album ne fait pas exception. De multiples collaboration essaiment It Is What It Is, de Louis Cole à Ty Dolla $ign, en passant par le jeune prodige Steve Lacy ou encore Childish Gambino. En outre, l’album est co-produit par Steven Ellison, alias Flying Lotus, “meilleur pote” de Thundercat, pour qui la musique est sans conteste une histoire de famille. 

 

À la fois musicien et producteur, le Californien a pris l’habitude de travailler la musique accompagné, et souvent, de mettre son talent au service des autres. Ainsi, It Is What It Is porte une charge plus sombre que ses accents funk ne laissent croire. Dans Fair Chance, il rend un hommage vibrant au rappeur Mac Miller, disparu en septembre 2018 à l'âge de 26 ans : “Son décès a vraiment bouleversé la communauté artistique. Ty Dolla est quelqu’un de fort, quand il a entendu le morceau, il a tout de suite compris ce qu’il devait y apporter” déclarait Thundercat à propos du morceau. 

Thundercat - 'Fair Chance (feat. Ty Dolla $ign & Lil B)' (Official Audio)

Thundercat, un virtuose de la basse 

 

L’esprit de groupe qui caractérise la musique de Thundercat prend racine dans son enfance. Son père ainsi que son grand frère sont tous les deux batteurs, tandis que sa mère est flûtiste. Le cadet n’échappe pas longtemps à son destin, et se lance dans l’adolescence à la basse, en jouant du jazz entre les cours avec le saxophoniste Kamasi Washington, son frère et le pianiste Cameron Graves. “On était des vrais nerds !” se souvient avec humour l’Américain. 

 

Toujours armé de son emblématique basse Ibanez à six cordes, le musicien prouve avec It Is What It Is qu’il connaît et maîtrise son instrument comme nul autre. L’album avait été annoncé en janvier avec un premier single, le très funk Black Qualls, ponctué par une ligne de basse élégante et une voix enfouie sous le rythme des percussions. Toutefois, c’est sur le très lent et langoureux Unrequited Love que la basse prend toute son importance, dans une dimension plus soul, voire psychédélique. Le titre s’inscrit dans le dernier acte de l’album, sublimé par des productions plus downtempo, où l’atmosphère est plus lourde. It Is What It Is, morceau qui prend son nom de l’album éponyme, vient clôturer le disque sur une note presque cinématographique. 

 

La force de l’album tient dans ses écarts stylistiques. Si le final touche par sa puissance et sa mélancolie, le reste du disque surfe sur des productions plus funk. En témoigne le tordant Dragonball Durag, où le musicien chante les louanges de son durag, un tissu semblable à de la soie porté sur la tête par les hommes noirs. Alternant entre moments suspendus par une electronica rêveuse et titres taillés pour se déhancher sur la piste de danse, It Is What It Is symbolise, somme toute, une oeuvre réconfortante et absolument nécessaire. 

 

It Is What It Is (2020) de Thundercat [Brainfeeder], disponible. 

Advertising

NuméroNews