Numero

216


Commandez-le
Numéro

Oshun : le duo hip-hop ultra mystique

Musique

Elles s'appellent Oshun, nom inspiré d'une déesse africaine, chantent et mélangent habilement hip-hop et néo-soul. Le duo afro-futuriste dévoile “Me”, un nouveau clip extrait de leur album “Bittersweet” sorti l'année dernière.

 

 

“Me” – Oshun

Une soucoupe volante dépose deux sœurs siamoises en plein New York. Yeux blancs et coquillages dans les cheveux ces divinités africaines prononcent un discours face aux terriennes qui les fixent d’un regard dubitatif. Intitulé Me le nouveau clip du groupe afro-futuriste Oshun est empreint d’un groove soul. Très vite, les jeunes femmes en streetwear jaune et vert filent en skate sur le pont de Brooklyn puis se retrouvent dans un salon de coiffure…

 

Composé de Niambi Sala et Thandiwe, deux jeunes afro-américaines de Washington, Oshun nait d’une rencontre à l’université de New York en 2013. Leur nom fait écho à la divinité de la rivière des Yorubas — ethnie africaine majoritairement présente au Nigéria. Très inspirées par la spiritualité africaine elles critiquent la servitude psychologique de nos sociétés occidentales et invitent (dans leurs paroles) à prendre davantage conscience du monde qui nous entoure.

 

En 2015, elles sortent une première mixtape à succès intitulé Asase Yaa : esprit de la terre dans la religion Akan du Ghana. Influencées par Lauryn Hill, le groupe cubain Orishas, Beyoncé ou encore le rappeur Nas, les jeunes femmes sortent en 2018 un premier album Bittersweet dont est extrait le morceau Me. Elles ont donné un nom à leur style musical métissé : Iya-sol. Un mélange de néo-soul, de hip-hop et de rap, agrémenté d’un mix électro et de quelques vocalises R’n’B.

Lire aussi

loading loading