Numero

216


Commandez-le
Numéro

Les 6 meilleurs clips de l'année 2019

Musique

Alors que 2020 approche à grands pas, Numéro revient sur les courts-métrages musicaux qui ont marqué l’année. Focus sur les 6 meilleurs clips de 2019.

Björk - “tabula rasa”

1° Tabula Rasa de Björk réalisé par Tobias Gremmler

 

Le clip Tabula Rasa sorti le 10 mai, extrait du dernier album Utopia de l’artiste islandaise Björk fait définitivement partie des meilleurs de l'année. On la voit se réincarner en créature hybride, en fusion totale avec la nature, se modelant sous nos yeux en fleurs où en montagnes ondulantes. Cette nouvelle incarnation de Björk file la métaphore du faune, déjà amorcée dans l’album par son premier clip The Gate, qui accompagne les nombreuses flûtes et chants d’oiseaux entendus dans l’album. 

FKA twigs - “Cellophane”

Cellophane de FKA Twigs réalisé par Andrew Thomas Huang

 

Après trois longues années d’attente, FKA Twigs livre le 24 avril Cellophane, un clip sombre et chatoyant réalisé par le baroque Andrew Thomas Huang. Autour d’une barre de pole dance, elle s’adonne à une danse terriblement gracieuse et expressive, se recroquevillant sur elle-même avant de former des arabesques avec ses jambes. Puis s'approche une mystérieuse créature ailée, un ange semble-t-il, dont le visage métallisé est bien trop similaire au sien. Elle décide alors de la terrasser puis chute, désemparée – à l’image d’Alice aux pays des merveilles –, dans un abysse sans fin. 

 

 

Iggy Pop - “Sonali”

Sonali de Iggy Pop réalisé par Mac DeMarco

 

Le musicien canadien Mac DeMarco a réalisé le 25 novembre le nouveau clip improbable d’Iggy Pop. Les lézards se bousculent dans Sonali, un titre extrait de Free, dix-huitième album studio du chanteur américain, sorti en septembre dernier.

Blood Orange - “Benzo”

Benzo de Blood Orange réalisé par Devonté Hynes

 

Quelques jours après la sortie de sa nouvelle mixtape Angel's Pulse, le chanteur et producteur britannique émérite Blood Orange en extrait le 15 juillet dernier son premier clip pour le titre Benzo. Référence, sans doute, au benzodiazépine, molécule principale des médicaments anxiolytiques, le clip se déroule dans un tableau fastueux et anachronique agrémenté de meubles au design moderne. Un groupe d’hommes et femmes fait salon, vêtus d’accoutrements qui ne sont pas sans rappeler les apparats féminins de l’époque Marie-Antoinette, au centre, un jeune homme en robe verte à paniers s’impatiente : c’est alors que Devonté Hynes arrive, une perruque sur la tête et un violoncelle à la main, venant divertir l’assemblée de sa musique de chambre. 

SebastiAn - “Thirst”

Thirst de SebastiAn réalisé par Gaspar Noé

 

Après s'être fait plus discret ces dernières années, le musicien et producteur français SebastiAn revient avec un nouveau titre, Thirst, doublé d'un clip violent et percutant réalisé par le subversif Gaspar Noé. Une soirée en boîte qui tourne au pugilat en l’espace de trois minutes, mouvements de caméra vertigineux, plan séquence, flashs stroboscopiques : on retrouve les codes formels que le réalisateur affectionne tant, et qui on fait sa notoriété dans le paysage cinématographique français. Après ce passage à tabac, la scène se clôt sur Sebastian lui-même et sa clique, le regard pétri de vengeance. 

 

 

 

Pink Noise - Too Hot

6° Too Hot de Pink Noise réalisé par Kim Chapiron

 

Pour le premier clip du groupe électro Pink Noise, le réalisateur Kim Chapiron (“Sheitan”, “Dog Pound”, “La crème de la crème”) propose la vidéo la plus psychédélique et improbable du moment. On y retrouve la mannequin Molly Constable, silencieuse et mystérieuse, elle s’approche d’une rave des plus perchées. Les invités, très hétérogènes et huppés (avec le rappeur Oxmo Puccino, le réalisateur Ladj Ly ou encore la sublime Tina Kunakey), se défoncent allégrement aux crapauds hallucinogènes jusqu’à ce que Molly, Princesse Crapaud des soirées parisiennes, ne vienne pour qu’on lui assène les coups de langues du siècle. 

Lire aussi

loading loading