Comme une révérence parvenue de l'au-delà, Thanks for the Dance, titre éponyme de l'album posthume de Leonard Cohen, ressurgit quelques mois après sa sortie en novembre 2019 dans un court métrage réalisé par la photographe de mode britannique Harley Weir. Cette vidéo n’est pas la première à rendre hommage au chanteur disparu, mais fait suite au clip du cinéaste Daniel Askill, qui mettait en scène son titre Happens to the Heart. Dans ce nouveau court-métrage fidèle à l’esthétique de la photographe, des personnages fantastiques se déplacent dans de lents mouvements chorégraphiés au sein de décors tout droit sortis d’un rêve.

 

Animées par une sensualité latente, des danseuses vêtues de rouge s’entremêlent à travers des gestes lents et lascifs sur la musique nostalgique de l’immense chanteur canadien. Face à elles, Harley Weir leur oppose deux corps vieillissants que l’on devine à travers leurs mains gracieusement ridées. Figure virginale, la mannequin Lily Cole, simplement vêtue d’un léger short blanc, arbore une longue chevelure soyeuse qui évoque la Vénus de Botticelli.

 

Lauréate du meilleur film de mode lors du Fashion Film Festival de Milan en 2015, la jeune photographe a progressivement su séduire grâce à ses clichés intimes, interrogeant sexualité et la masculinité, jusqu'aux conflits géopolitiques dans la série WALLS. La sensualité semble diriger ses compositions où les doigts effleurent délicatement la peau et où les langues goûtent une eau gluante. Entre naissance, amour, mariage et vieillesse, Harley Weir capture poétiquement la fuite du temps dans cet hommage au chanteur disparu.