Numero

7


Commandez-le
Numéro

Eminem sort un album surprise anxiogène et sanglant

Musique

Comme pour son album précédent, “Kamikaze”, le rappeur américain vient tout juste de sortir un nouvel opus surprise. Engagé, anxiogène et sanglant, “Music to Be Murdered By” est avant tout un hommage à l’oeuvre du réalisateur Alfred Hitchcock. 

 

Eminem – “Darkness” (Official Video)

Plus seul que jamais dans Darkness, son dernier clip, le rappeur américain Eminem y apparaît avec son fidèle sweat-shirt à capuche et une barbe de trois jours. Enfermé dans une chambre d’hôtel, il fait les cent pas comme un lion en cage, entouré d’armes à feu, de médicaments et de bouteilles vides. Un tableau effrayant qui dénonce les fusillades de masse, véritable fléau aux États-Unis. "Quand est-ce que ça prendra fin ? Quand assez de gens en auront assez." Ce sont les mots qui clôturent le premier extrait du nouvel album surprise du rappeur. Engagé mais sombre, Music to Be Murdered By est sorti aujourd’hui. 

 

De Ed Sheeran au Californien Anderson .Paak en passant par le rappeur Juice WRLD, décédé en décembre dernier, Music to Be Murdered By regorge de collaborations en tout genre. Avec son morceau d’introduction intitulé Premonition, c’est d’ailleurs la voix du réalisateur Alfred Hitchcock qui ouvre ce nouveau disque, et qui sera utilisée en interlude ainsi qu’en outro. Sacré maître du suspense et célèbre pour ces récits de meurtres, c’est sans surprise que ses mots chevauchent des coups de couteaux ainsi qu’à des cris de femme. L’hommage va même plus loin, sur la pochette du disque, où Eminem apparaît vêtu d’un costume et d’un chapeau Fedora, signatures des films noirs des années 50.

 

En 20 titres, ce nouvel album ne cesse d’alterner entre un flow réputé pour sa rapidité extrême comme sur Godzilla, et de véritables coups de feu dans You Gon’ Learn. Il renouvelle par la même occasion les collaborations qui marquaient ses derniers disques : Skylar Grey l’accompagne sur Leaving Heaven et Ed Sheeran apparaissait déjà sur Revival, paru en 2017. Quant aux rapports tendus que le rappeur entretenait avec Tyler, The Creator après les insultes homophobes de Kamikaze, il semblerait qu’Eminem se soit repenti. Dans No Regrets, on peut entrendre : “Thinking I run shit / Misplacing my anger enough to give Earl and Tyler, the Creator the brunt / Should’ve never made a response, should’ve just aimed for the fake ones and traitorous punks.” Il n’est jamais trop tard.

Lire aussi

loading loading