Numero

218


Commandez-le
Numéro

Daft Punk de retour avec un réalisateur de légende ?

Musique

Le cinéaste italien Dario Argento l’a confié au quotidien La Repubblica : le duo Daft Punk signerait la bande originale de son prochain film, “Occhiali Neri”, dont le tournage devrait débuter en septembre 2020. On retrouve au casting, la propre fille du réalisateur, Asia Argento. Toutefois, les producteurs ont démenti l'information…

SUSPIRIA - 40th Anniversary 4K Restoration Trailer (2017) | HD

Ce film marquera mon retour au giallo. La bande originale sera composée par Daft Punk. J’espère pouvoir débuter le tournage en septembre”. C’est l’annonce faite, dans la plus grande sérénité, par le cinéaste italien Dario Argento, interrogé par le quotidien La Repubblica. Maître de l’horreur, le réalisateur entend par “giallo”, ce genre si singulier dont il est l’un des pionniers, caractérisé par la rencontre du cinéma policier, de l’horreur et de l’érotisme. Particulièrement populaire dans les années 1970, l’ensemble de ces oeuvres se distingue par ses couleurs vives et ses litres d’hémoglobine. Suspiria, Les Frissons de l’Angoisse ou encore Quatre mouches de velours gris, sont tout autant de classiques du genre réalisés par Dario Argento.

 

D’après les propos du cinéaste de 79 ans, le duo le plus célèbre de la musique électronique française compte parmi les nombreux admirateurs de ses films. Ce seraient eux qui aurait contacté le réalisateur, après avoir appris qu’il s’apprêtait à tourner un nouveau film. Occhiali Neri, ou Lunettes Noires en français, signe le retour de Dario Argento au cinéma, après le très douteux Dracula 3D, sorti en 2013 et très mal reçu par la critique. On pouvait déjà y croiser sa fille, Asia Argento, que l’on retrouvera dans son prochain film. Ce ne sera pas la première tentative de retour de l’Italien vers le giallo : en 2010, il réalisait Giallo, avec Adrien Brody et Emmanuelle Seigner dans les rôles titres. Un autre échec, qui illustrait à quel point le réalisateur avait perdu son lustre d’antan. 

 

Dès lors, difficile de savoir à quoi s’attendre avec Occhiali Neri. Tout au plus, une bande originale angoissante et maîtrisée, à l’image des productions de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo. Alors que le premier est un collaborateur régulier du Français Gaspar Noé, le duo a travaillé ensemble sur la bande originale du film de science-fiction produit par Disney, Tron: Legacy, sorti en 2010. L’album Discovery avaient, quant à lui, accompagné une partie de la bande sonore du film d'animation japonais de Kazuhiza Takenouchi; Interstella 5555: The Story of the Secret Star System (2003).

 

La nouvelle a causé l’émoi des fans du duo, qui se fait discret depuis la sortie, en 2013, de son dernier album. Vainqueur de cinq Grammy Awards, Random Access Memories pouvait se vanter de la participation de noms aussi prestigieux que Nile Rodgers, Giorgio Moroder ou encore Julian Casablancas, leader des Strokes. Depuis, Daft Punk reste dans l’ombre, à l’exception de quelques productions pour l’Américain The Weeknd en 2016

 

À ce jour, les producteurs du film, Conchita Airoldi de Urania Pictures et Brahim Chioua ont démenti l'information. Les propos de Dario Argento confiés à La Repubblica relèvent avant tout du désir du réalisateur de travailler avec le duo, mais pour l'instant, aucun accord n'a été signé. Comme l'affirment les producteurs : “Le film est actuellement en pré-production, et le souhait de Dario n'est pas à l'ordre du jour”. 

Thomas Bangalter (Daft Punk) - What to do (Gaspar Noé's new film Soundtrack Climax 2018)

Lire aussi

    “Riga (Take 5)”, le titre inédit de Thomas Bangalter des Daft Punk

    Découvrez l’integralité de “Riga (Take 5)”, morceau par inédit conçu par Thomas Bangalter, l’un des deux hommes casqués.

     

     

    Pedro Winter a diffusé sur le compte Instagram de son label (Ed Banger) l’extrait d’un titre inédit de Thomas Bangalter, moitié de Daft Punk. A l’origine, le morceau intitulé Riga (Take 5), enregistré en une seule prise, durerait 14 minutes et 41 secondes et aurait été composé pour la bande originale de RIGA (Take 1), un long-métrage sorti au mois de juin et réalisé par le cinéaste-musicien français Siegfried (Louise (Take 2), Sansa) qui a suivi quatre femmes dans les rues de Riga, capitale de la Lettonie.

     

    Si ce titre rappelle les premiers sets résolument techno des emblématiques hommes casqués, elle n’est pas estampillée Ed Banger Records. Une techno “mentale” bien éloignée du très funk “Random Access Memories” qui a plongé la planète dans un état second à sa sortie en 2013.

     

    En septembre, Thomas Bangalter sortait deux autres morceaux inédits : “Sangria” et “What To Do”, destinés à la bande originale de Climax, le dernier film de Gaspard Noé, réalisateur avec lequel il avait déjà collaboré sur Irréversible (2002) et Enter The Void (2009).  

  • 13
    Musique

    Giorgio Moroder, de “Midnight Express” aux Daft Punk

  • MSGM rend hommage à Dario Argento, maître de l'horreur

    Samedi matin à Milan, le label MSGM a présenté une collection inspirée de l'univers effrayant et épouvantable du cinéma de Dario Argento. Dans un décor feutré rose – rappelant les couleurs du célèbre chef d'oeuvre du cinéaste italien, “Suspiria” – les mannequins ont défilé, vêtus de looks très colorés inspirés des vampires, des sorcières et autres poupées maléfiques. 

    N'avez-vous jamais rêvé de porter une chemise où sont imprimées des images de votre film préféré? Ce long-métrage est-il le film d'horreur le plus réussi de l'Italien Dario Argento, Suspiria? Alors qu'aucune marque ne l'avait encore imaginé, la label milanais MSGM l'a fait. Après la présentation de sa collection homme automne-hiver 2020-2021, où Massimo Giorgietti a imaginé des looks en collaboration avec Dario Argento – dont il est passionné depuis l’adolescence – cette fois, le directeur artistique de la maison italienne va encore plus loin : il a dessiné une série de vêtements dont le style découle directement du chef d'oeuvre le plus connu du cinéaste italien.

     

     

    Sorti en 1977 et constituant le premier volet de sa trilogie Trilogie des Enfers [avec Inferno (1980) et La Troisième Mère (2007)], Suspiria, le sixième film du réalisateur romain regorge de références en tous genres : il est inspiré d'un passage du livre Suspiria de Profundis de l'écrivain britannique Thomas de Quincey, où l'auteur conte l'histoire de trois nonnes défuntes. Dans la tête de Dario Argento, qui a passé son enfance dans un pensionnat très strict, l'histoire se mue et transforme les bonnes soeurs en jeunes danseuses mi-humaines mi-socières, prisonnières d'un internat où les morts mystérieuses s'enchaînent. Savant mélange, d'après son réalisateur, des univers des “contes de Walt Disney et de Grimm avec la violence de L'Exorciste”, Suspiria a hanté toute une génération et inspiré une nouvelle vague de cinéastes, dont l'Italien Luca Guadagnino, qui est allé jusqu'à réaliser un remake (raté) du film en 2018 – avc Tilda Swinton et Dakota Johnson au casting. 

     

     

    Cette fois, c'est donc au tour d'un créateur ultra talentueux de s'inspirer de son idôle pour imaginer sa collection automne-hiver 2020-2021 : Massimo Giorgietti a fait défiler ses mannequins ce samedi, arborant des looks qui rappelent l'esthétique du film. Les tenues faites de foulards et chemisiers roses à pois noirs, de gros manteaux en fausse fourrure cyan et de chemisiers amples imprimés des plans de Suspiria évoquent aussi toute une époque : les années 70, avec des boas rose fushia et bleu turquoise, des mocassins noir sur des chaussettes blanches, des longs manteaux en laine rose vif et des tops vert fluo ou a sequins. Dario Argento, assis au premier rang, en a profité pour décrire la collection en ces termes : “La mode, et plus particulièrement celle de MSGM, a réussi à capturer parfaitement sur le tissu toutes les nombreuses émotions que l'on peut trouver dans mes films.” Massimo Giorgietti en profite donc pour insuffler en vent de fraîcheur sur cet univers à la fois pop et macabre, et nous rappeler les plus belles et les plus épouvantables scènes de ce film d'anthologie, plus de quarante ans après sa sortie. 

     

loading loading