Numero

216


Commandez-le
Numéro

La rock star japonaise Yoshiki expose ses kimonos au V&A

Mode

Le Victoria & Albert Museum de Londres annonce sa collaboration avec Yoshiki, le leader légendaire du groupe X Japan, pour l'exposition “Kimono: from Kyoto to Catwalk”. Fermé quelques semaines seulement après le début de l'exposition, le musée réouvrira ses portes en août prochain et accueillera des pièces signées Yoshikimono, le label du musicien.  

1/20

Deux semaines seulement après l’ouverture de son exposition Kimono: from Kyoto to Catwalk, le Victoria & Albert Museum était contraint de fermer ses portes en mars dernier. Aussi, afin de permettre à ses visiteurs de découvrir tous les mystères du kimonos, le musée londonien prolonge cette rétrospective dédiée au vêtement traditionnel japonais et à ses réinterprétations contemporaines à partir d’août prochain. S’étendant sur une large période allant du XVIe au XXIe siècle, l’exposition met en lumière cette pièce emblématique de la mode nippone à travers 300 pièces inédites, allant de son port traditionnel dès l’époque Edo (1600-1868) à son utilisation en passant par son inscription dans la mode occidentale au début du XXe siècle puis ses réinterprétations plus contemporaines ancrées dans la pop culture.

 

Invité d’honneur à l'occasion de la réouverture de l'expostion, Yoshikimono, le label du batteur et pianiste du groupe X Japan Yoshiki, rejoindra la sélection du V&A. Une première pour la star japonaise, qui avait déjà participé à la Mercedes-Benz Fahsion Week de Tokyo en 2015 et à la Amazon Fashion Week de Tokyo en 2016. Fondé il y a une dizaine d’années, Yoshikimono s’inspire directement de l’héritage ancestral du savoir-faire japonais pour en proposer une réinterprétation moderne à travers l’utilisation de voiles, de cuirs et de couleurs vives. Celle-ci reflète également une histoire familiale pour Yoshiki, dont le père était à la tête d’une entreprise de tissus pour kimono au Japon. “Je pense avoir contribué au changement de la scène musicale japonaise. Ma façon de témoigner mon respect envers tous les artistes, en particulier envers les créateurs de mode, est de perturber”, confie le musicien.

 

Montée de toute pièces par Anna Jackson et Joséphine Rout, les deux commissaires de l'exposition, Kimono: from Kyoto to Catwalk mêle ainsi les univers de différents créateurs. Aux côtés de Yoshikimono, le public pourra également retrouver la tenue de scène de Björk créée par Alexander McQueen pour l’album Homogenic (1997), mais aussi les costumes d’inspiration japonaise de la saga Star Wars conçus par John Mollo et Trisha Biggar, ou encore les designs des créateurs Yves Saint Laurent, Rei Kawakubo et John Galliano. En parallèle de l’exposition du Victoria and Albert Museum, le musée ,ational de Tokyo présente également des pièces du label Yoshikimono depuis le 1er juillet, et jusqu'au 23 août prochain dans son exposition Kimono : Fashioning identities, également consacrée à cette pièce tradionnelle majeure de l'histoire japonaise.

 

Kimono: From Kyoto to Catwalk, réouverture à partir d’août 2020 au Victoria & Albert Museum, Londres.

Lire aussi

loading loading