Numero

219


Commandez-le
Numéro

Sarah Coleman, l’artiste obsédée du monogramme qui repense la boutique Fendi à Miami

Mode

Début décembre, pendant que se déroulera la nouvelle édition de la foire internationale Design Miami, la boutique Fendi installée dans la ville de Floride fera peau neuve. Invitée par la maison romaine, l'artiste new-yorkaise Sarah Coleman a rhabillé sa devanture, y a installé plusieurs meubles revisités et créé trois modèles du sac Peekaboo, disponibles en édition limitée.

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

  • Photo : Daria Kobayashi Ritch

Fendi & Sarah Coleman pour la boutique Fendi Miami District

1/13

Si le nom de Sarah Coleman ne semble pas forcément familier, ses objets tapissés par les monogrammes les plus célèbres de l’industrie du luxe le sont sans doute davantage. Pour cette artiste new-yorkaise qui a fait ses armes dans le design, l’upcycling est en effet devenu un véritable parti pris plastique. En 2019, la jeune femme qui accumule les sacs Louis Vuitton commence à les découper pour en habiller des chaises pliantes vintage. Là commence une obsession presque frénétique : un vieux sac Louis Vuitton de son père recouvre un fauteuil, des sacs monogrammés Gucci et Fendi se joignent à la collection de chaises où leurs anses se trouvent désormais en haut de leurs dossiers, tandis que leurs chutes forment les étuis d’une gourde ou d’un briquet. Ses assises séduisent même le célèbre galeriste Larry Gagosian, qui lui en commande six.

 

Pour l’artiste cette année, il semblerait que le rapport entre inspirant et inspiré se soit enfin inversé. Récemment, la jeune femme a été contactée par Fendi qui lui a confié le design de sa boutique à Miami. Inspirée par l’esprit insouciant des années 70 et l’histoire de la maison romaine, Sarah Coleman a tout d’abord imaginé des éléments de mobilier tels qu’un fauteuil peacock en rotin, intégralement peint dans le jaune emblématique de Fendi, une chaise zig zag recouverte d’images d’archives de la maison et bien sûr sa fameuse chaise pliante aux coussins recouverts par le célèbre double F. Ce logo incontournable, l’artiste l’a d’ailleurs retravaillé grâce à l’application de retouche FaceTune pour lui donner une apparence déformée qui habillera la devanture de la boutique.

Le Peekaboo “GLOW IN THE DARK” de Sarah Coleman pour Fendi.

Mais la collaboration ne s’arrête pas là : pour l’occasion, l’artiste a également réinterprété l’un des sacs les plus iconiques de Fendi, le Peekaboo. Lancé en 2008, bien après le sac Baguette, ce it-bag en forme de trapèze a la particularité, grâce à sa construction rigoureuse, de pouvoir être porté ouvert. Au fil des années, ses déclinaisons ont été nombreuses, en cuir tressé ou brodé, en dentelle, en crocodile ou en python, en toile, en raphia et même en peau de mouton... Sur trois modèles différents, Sarah Coleman a choisi d'apposer son monogramme revisité : tantôt, ses F sinueux sont brodés en jaune, cyan, bleu, magenta et noir, tantôt ceux-ci sont gaufrés dans un cuir jaune. Sur le dernier, le logo se découpe dans un cuir Napa blanc auxquels sont ajoutées des dizaines de perles phosphorescentes, qui apportent ainsi une étonnante nouveauté : celle de briller dans le noir, atout idéal pour retrouver ses clés dans le sac tard le soir.

 

Produits en édition limitée, les trois modèles créés par Sarah Coleman pour Fendi seront vendus exclusivement dès la fin novembre dans la boutique de Miami, totalement adéquate aux expérimentations qu’y a déployé l’artiste. Situé en plein dans le Design District de la ville, son espace vibre en effet chaque année début décembre au rythme foisonnant amené par les foires d’art et de design internationales. Pour 2020, malgré l’annulation d’Art Basel Miami Beach en raison du contexte sanitaire, la foire Design Miami/ aura quant a elle bien lieu.

 

 

Les modèles de sac Peekaboo par Sarah Coleman seront disponibles exclusivement dans la boutique Fendi à Miami dès la fin novembre 2020.