Numero

221


Commandez-le
Numéro
15

Quelle peintre Christian Louboutin a-t-il invitée à décorer sa boutique parisienne ?

Mode

Afin d'agrémenter encore son nouveau flagship parisien inauguré en juillet dernier, le créateur de chaussures Christian Louboutin a fait appel à une artiste française : Léa Augereau. Sur une toile monumentale accrochée dans l'escalier de la boutique, la jeune peintre a peint une scène paisible et édénique baignée d'une lumière crépusculaire. 

  • Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin

  • Boutique Christian Louboutin, 400 Saint Honoré. Courtesy of Christian Louboutin

  • Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin

  • Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin

  • Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin

  • Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin

  • Courtesy of Léa Augereau

  • Boutique Christian Louboutin, 400 Saint Honoré. Courtesy of Christian Louboutin

1/8

Devant l’horizon d’une plage au soleil couchant, quatre femmes fixent le spectateur, le visage frontal et le regard impassible. Deux sont alanguies, l’autre lit un livre, tandis qu’un papillon géant, une corbeille de fruits et un buste sculpté décorent ce tableau crépusculaire. C’est désormais dans le grand escalier de la boutique parisienne Christian Louboutin que l'on peut découvrir, de façon permanente, cette peinture monumentale. Accrochée en décembre dernier sur le mur rouge écarlate et accompagnée d’annotations, en blanc, du célèbre créateur de chaussures récemment célébré par une grande rétrospective à Paris, l’œuvre s'est invitée dans le nouveau flagship de son label inauguré en juillet dernier rue Saint-Honoré, à quelques mètres de sa précédente adresse en face du palais de l’Élysée.

 

Afin de compléter les 260 m2 de son espace à l’identité déjà très forte, de la moquette rouge aux moulures peintes directement sur les murs en passant par les sculptures en forme de tigres, éléphants et lémuriens qui servent de présentoirs aux souliers, Christian Louboutin – grand amoureux de l'art sous toutes ses formes – a fait appel à une jeune plasticienne : Léa Augereau. Si c’est dans la peinture figurative que la Française s’est illustrée ces dernières années, celle-ci se destinait d’abord à travailler dans la mode – un intérêt qui n’a pas échappé au créateur des incontournables escarpins à semelle rouge. Dans un style coloré et épuré accentuant volontiers la bidimensionnalité des corps et de l’espace, et qui n’est pas sans manifester les influences du Douanier Rousseau ou de Henri Matisse, l’artiste peint sur toile des scènes tendres et parfois presque oniriques peuplées de figures féminines en suspens. Pour cette nouvelle œuvre baptisée La douce vie, la jeune femme utilise les couleurs chaudes de l’été et du soleil tombant pour raconter un instant paisible et presque édénique. “Comme un pied de nez au stress ambiant, j’ai voulu créer une parenthèse enchantée à l’image de cette nouvelle boutique pleine de surprises”, a-t-elle ajouté, dans un appel poétique au silence de la contemplation.

Christian Louboutin x Léa Augereau, “La Douce Vie” (2020). Courtesy of Christian Louboutin