Numero

216


Commandez-le
Numéro

Le jour où Coco Chanel a révolutionné le costume de danse

Mode

Le 30 novembre, à Moulins, s’ouvre l’exposition “Couturiers de la danse”, elle revient sur un siècle de collaborations entre la danse et la haute couture. Numéro vous présente les plus marquantes. Aujourd’hui : Gabrielle Chanel pour “Le Train Bleu”, Ballet russe de 1924 signé Bronislava Nijinska, Jean Cocteau et Pablo Picasso. 

“Le Train Bleu” de Bronislava Nijinska mis en scène par Roland Petit et Léonide Massine en 1992 à l’Opéra de Paris.

Incarnation historique de l’avant-garde, Gabrielle Chanel est la première créatrice de mode à dessiner les costumes d’un ballet. En 1924, Serge de Diaghilev – alors directeur de la compagnie de l’Opéra de Saint-Pétersbourg – fait appel à elle pour habiller les danseurs du Train Bleu. À l’époque, la couturière française est déjà connue à l’Est pour ses créations : elle libère les corps et s’affranchit des clivages masculin/féminin.

 

Habituée à travailler avec des matières souples et des vêtements de sport, Coco Chanel dessine des costumes légers pour le ballet de Bronislava Nijinska, sœur de Vaslav, célèbre chorégraphe russe. Mini shorts à rayures, marcels colorés en coton et collants chair : dans ce spectacle, le confort des danseurs prévaut. Inspirée de textes de Cocteau et décorée de peintures de Pablo Picasso, le Train Bleu est une pièce d’avant-garde à la distribution idéale. Parodiant la nouvelle société moderne des années 20 – qui érige l'hédonisme en maitre – ce ballet audacieux scelle le début d’une série de collaborations fructueuses entre le monde de la danse et celui de la mode.

 

 

“Couturiers de la danse”, à partir du 30 novembre au Centre national du costume de scène de Moulins.

Lire aussi

loading loading