Numero

221


Commandez-le
Numéro
11

11 chemises fluides sélectionnées par Numéro homme

Shopping

En satin de soie chez Ludovic de Saint Sernin, en viscose chez Dries Van Noten ou en velours chez Y/Project, colorée et transparente chez AMI ou opaque et à imprimés chez Casablanca et Rochas, la chemise fluide à manches longues s'est montrée sous de nombreuses formes dans les collections homme automne-hiver 2020-2021, afin de compléter tout en délicatesse un vestiaire masculin très contemporain. Découvrez 11 modèles sélectionnés par Numéro homme sur les podiums des défilés homme de cette saison.

  • Si Virgil Abloh et son label Off-White ont rimé ces dernières années avec le retour en force du streetwear, ils ont su depuis se diversifier en revisitant les fondamentaux du vestiaire masculin, comme pour la saison automne-hiver 2020-2021. Parmi plusieurs pièces couvertes d’imprimés, le créateur américain y a dévoilé une chemise décoréee de rondelles de citron, carottes et mêmes clés à molette.

  • Arrivé à la direction artistique de Lanvin en 2019, Bruno Sialelli signe pour l’automne-hiver 2020-2021 une collection délicate imprégnée par l'esprit marin et inspirée par une figure emblématique de la bande dessinée, Corto Maltese. Ce célèbre aventurier des océans apparaît ici sur une chemise blanche à col Mao et manches plissées, s’intégrant parfaitement à ce vestiaire aux couleurs douces.

  • Pour célébrer les 9 ans de son label AMI, Alexandre Mattiussi s’est offert le théâtre Le Trianon à Montmartre avec un défilé en hommage à la capitale française. Dans une collection oscillant entre looks urbains et créations plus dramatiques, le créateur français présente cette chemise en soie violette et transparente que l’ample volume et les emmanchures larges dotent d’un tombé aérien.

  • Lauréat de l’ANDAM en 2018, où il a remporté le prix du label créatif, le jeune Parisien Ludovic de Saint Sernin a très vite séduit par sa vision délicate et sensuelle de l’homme et de son vestiaire. De l’organza à la maille fine de laine de mérinos, ses pièces glissent sur le corps avec une finesse et fluidité presque érotique, comme cette chemise noire en satin de soie portée ouverte sur un torse nu.

  • Depuis le milieu des années 80, le Belge Dries Van Noten s’est affirmé en maître de la couleur et des imprimés, notamment par sa manière habile d’associer différentes matières et effets textiles. Inspirée par la scène underground punk rock des années 1980 et des groupes tels que les New York Dolls ou encore les Ramones, sa collection automne-hiver 2020-2021 comporte également cette chemise au style Western en viscose lilas, dont chaque surpiqûre est recouverte de strass.

  • “L’homme Rochas est nocturne et légèrement décadent, mais pas sombre”, déclarait Federico Curradi, directeur artistique de la maison française. Pour son premier défilé homme après de nombreuses présentations, Rochas proposait une traversée nocturne et débridée au cœur d’une ville d’Italie. Vêtus de pièces sombres et fluides, les mannequins y arboraient quelques chemises longues où s’entremêlent visages, textes et arabesques peints en noir et couleurs froides.

  • Originaire du Maroc, le jeune créateur Charaf Tajer lui rend hommage dès le nom de son label de prêt-à-porter masculin : Casablanca. Parmi des pièces multicolores et des motifs inspirés par la ville où il a grandi, celui-ci dévoile dans sa collection automne-hiver 2020-2021 une série de chemises en sergé de soie où se déploient de vastes panoramas du massif alpin ou du lac de Garde peuplés de skieurs ou de dalmatiens, tous peints par un même membre du studio.

  • Imprégnée de l’univers de la science-fiction, la collection du collectif français Études esquisse un futur où nature et technologie cohabitent en toute harmonie. À cet univers haut en couleurs et en imprimés s’ajoute un Draag, être humanoïde directement emprunté au film d’animation français “La Planète Sauvage” de René Laloux (1973) dont les yeux rouge sang et la peau bleue envahissent une chemise en soie et coton.

  • Invitée d’honneur du salon Pitti Uomo à Florence, Jil Sander y présentait sa collection homme automne-hiver 2020-2021 imaginée par Lucie et Luke Meier. Au sein d’un vestiaire au minimalisme élégant, une large chemise se distingue par son blanc écru habillé de fleurs peintes à l’aquarelle.

  • Jeune maître de la déconstruction, Glenn Martens pousse encore d’un cran son travail de la coupe chez Y/Project. En même temps que ses robes construites d’après des bandes en satin et ses hauts conçus pour être drapés autour de la taille, le créateur a dévoilé une surchemise en velours côtelé dont le gris foncé est contrasté par des finitions en satin rouge qui bordent ses empiècements en volume.

  • C’est en 2018 que l’Italien Davide Morello fonde le label Davi Paris. Son ambition : proposer un vestiaire masculin romantique et délicat où l’imprimé occupe une place centrale. Si de nombreux motifs floraux sont récurrents au fil des pièces, celles-ci s’habillent parfois de formes plus abstraites comme cette chemise en viscose jaune ornée d’une nuée centrale noire et grise.

11 chemises fluides sélectionnées par Numéro homme

1/11