Numero

219


Commandez-le
Numéro

Les plus belles pièces de haute joaillerie signées Cartier, Dior, Chaumet, Van Cleef & Arpels, Boucheron et Bulgari

Joaillerie

Découvrez la sélection Numéro des plus belles créations de haute joaillerie signées Cartier, Dior, Chaumet, Van Cleef & Arpels, Boucheron et Bulgari.

Depuis 1847, les pièces de haute joaillerie CARTIER sont le résultat de prouesses techniques et d’un savoir-faire remarquable. Avec la collection [Sur]naturel, la maison s’est lancé un nouveau défi : puiser des formes étonnantes dans la nature pour les décliner dans des bijoux d’exception. À l’image de ce collier Ophéis, aux allures de serpent ou de feuille, en or gris, émeraude de Zambie et diamants.
À travers des formes abstraites composées de pierres d’exception aux tailles variées et aux couleurs éclatantes, Victoire de Castellane célèbre dans cette magistrale bague DIOR le tie and dye, une technique de teinture textile qui consiste à créer des dégradés de couleurs grâce à des jeux de décoloration. Ici, une bague en or blanc, diamants, saphir, perle de culture, grenats tsavorites, émeraudes et tourmalines de Paraíba.
Pour sa collection de haute joaillerie Perspectives, la maison CHAUMET puise ses inspirations dans les merveilles de l’architecture à travers le temps, de la Renaissance italienne au Bauhaus. Ainsi est né le collier Lacis, délicate résille d’or blanc et de diamants enserrant une rubellite du Mozambique, réinterprétation de l’art des moucharabiehs orientaux, qui dévoilent tout en cachant.
C’est à la beauté céleste que rend hommage la collection Contemplation de BOUCHERON. Dans le collier Goutte de ciel, le joaillier a substitué l’aérogel, matière composée à 99,8 % d’air (et utilisée pour capturer les poussières d’étoile) aux traditionnelles pierres précieuses. Encapsulé dans du cristal de roche, monté en cabochon, suspendu à un tour de cou en cristal dépoli et pavé de diamants, l’aérogel devient un morceau de ciel posé à même la peau.
BVLGARI célèbre la splendeur de Rome, son audace et sa richesse architecturale et artistique à travers Barocko,
une collection de haute joaillerie flamboyante et intemporelle.
En 1937, l’iconique actrice Marlene Dietrich commanda à la maison VAN CLEEF & ARPELS un somptueux bracelet qu’elle immortalisa, en 1950, dans Le Grand Alibi d’Alfred Hitchcock. C’est à ce bijou mythique que rend hommage le bracelet Rubis en scène imaginé par le joaillier, en or blanc, or rose et platine serti de diamants et de 72 rubis taille coussin.