Numero

216


Commandez-le
Numéro

Splendeurs impériales : Chaumet s’expose à la Cité Interdite

Joaillerie

La haute joaillerie française de Chaumet rencontre l’art chinois avec l’exposition Splendeurs impériales dans le Musée du Palais de la Cité Interdite à Pékin.

 

C’est au sein de la Cité impériale à Pékin, palais du XVe siècle ayant accueilli plusieurs dynasties d’empereurs classé au patrimoine mondial de l’Unesco, que Chaumet expose plus de deux siècles de créations joaillières.

 

Des boîtes souvenirs de la marquise de Lawoestime aux parures de l’impératrice Joséphine jusqu’au diadème du XXIe siècle créé par un étudiant de la Central Saint Martins School, la maison Chaumet réunit 300 œuvres, bijoux, tableaux, dessins et objets d’art provenant de collections prestigieuses ou prêtés par de grands musées comme le Louvre, le château de Fontainebleau ou le Victoria & Albert Museum.

 

En partenariat avec le Musée du Palais de la Cité Interdite, Chaumet instaure un dialogue entre ces créations, fruits d’un artisanat d’exception et témoin d’un art de vivre à la française, avec les plus belles œuvres de la collection impériale, et explore ainsi le lien unique construit autour d’une culture commune de l’excellence.

 

L’exposition s’achève sur la présentation du diadème du XXIe siècle conçu par Scott Armstrong, jeune étudiant en bachelor of Arts Jewellry Design de la Central Saint Martins School à la suite d’un concours organisé par la maison Chaumet au sein de la prestigieuse école.

Baptisée “Vertiges”, cette pièce toute en légèreté s’inspire de la tradition naturaliste de Chaumet ainsi que des jardins à la française. Géométrique et asymétrique, serti de diamants baguettes, carrés et brillants, tourmalines vertes et grenats, ce diadème associe haute tradition joaillière et design avant-gardiste.

1/15

Lire aussi

loading loading